Société

La cocaïne vendue en Europe est de moins en moins coupée, et c’est une mauvaise nouvelle

Alors que son prix stagne de puis des années, la cocaïne européenne n’a jamais été aussi pure, ce qui pose un vrai problème de santé publique.

Le dernier rapport de l’Agence sur les drogues de l’Union européenne (EMCDDA) est alarmant. En effet, on y apprend que la cocaïne est devenue monnaie courante pour de nombreux pays européens, et que son niveau de pureté a considérablement augmenté. Dans le même temps, le prix moyen au gramme est resté le même.

Une consommation qui stagne

D’après ce rapport, le prix au gramme de la cocaïne se situe toujours de 57 à 76 €, tandis que son niveau de pureté évolue entre 51 et 73 % en moyenne. La principale cause de ce phénomène est l’augmentation de la production sud-américaine, qui atteint des niveaux historiques. Ainsi, les saisies de drogue en Europe sont passées de 90 000 à 98 000 entre 2015 et 2016 seulement.

En outre, le palmarès des villes les plus consommatrices dessine une nouvelle cartographie de la cocaïne en Europe. En effet, Barcelone arrive en tête, suivi de Londres, Amsterdam, Bruxelles, Milan et Paris. Mais malgré ce que l’on pourrait croire, l’Union Européenne affirme que la consommation de cocaïne n’a pas augmenté.

Enfin, les points d’arrivée de la cocaïne en Europe ont également beaucoup évolué. Alors que l’Espagne a longtemps été un centre névralgique pour le transfert de la poudre, la Belgique est désormais devenue le premier pays en terme de saisies de cocaïne en Europe.

Une pureté de plus en plus importante

Une évolution de taille concerne la localisation de la production de cette drogue. Bien que la majorité de celle-ci continue d’être fabriquée en Amérique du sud, des laboratoires clandestins en produisent de plus en plus sur le territoire européen. En effet, plusieurs saisies de pâte de coca ont été effectuées notamment en Espagne, ce qui prouve l’existence de ces centres de fabrication. Ce phénomène pour l’instant minoritaire pourrait ainsi prend de l’ampleur avec le temps.

Bien que la consommation semble stagner en Europe, le nombre de patients demandant de l’aide pour une addiction à la cocaïne a beaucoup augmenté ces dernières années. En effet, leur nombre a connu une croissance de 20% entre 2014 et 2016. Selon le rapport, cette hausse pourrait être directement attribuable à l’augmentation de la pureté de la cocaïne consommée sur le vieux continent. C’est donc loin d’être une bonne nouvelle.

Rappelons que la consommation de substances illicites est dangereux pour la santé

Publié le vendredi 15 juin 2018 à 7:44, modifications jeudi 14 juin 2018 à 17:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !