Société

Ces jeunes incarcérés devront s’occuper de poules pour se “responsabiliser”

Les mineurs détenus dans ce centre devront prendre soin de plusieurs poules afin de mieux préparer leur réinsertion.

Les jeunes incarcérés dans l’établissement pour mineurs de Porcheville devront désormais s’occuper de poules afin de se “responsabiliser”.

Des animaux pour mieux amorcer la réinsertion

Deux poules viennent de faire leur entrée dans cet établissement des Yvelines, où 60 jeunes entre 13 et 18 ans sont détenus. Parmi eux, une dizaine de pensionnaires devront en prendre soin sur le long terme.

Les éducateurs de ce centre ont en effet choisi d’utiliser ces animaux comme un moyen de socialisation pour ces jeunes difficiles. Cela permettra ainsi de les responsabiliser en prenant en compte les besoins des animaux. En effet, d’après la directrice de l’établissement :

Ce projet s’intègre à un programme plus large destiné à travailler l’autonomie, le respect, l’hygiène et l’investissement dans le cadre d’autres actions.

D’après le magazine Reporterre, il ne s’agit pas d’un fait nouveau, puisque de nombreux animaux ont déjà été introduits dans des établissements pénitentiaires. Selon la psychologue Patricia Arnoux, qui milite pour cette méthode, “en sept ans, il n’y a jamais eu aucun débordement“.

Au contraire, cela permet aux détenus de canaliser leur énergie et de développer une meilleure communication avec les employés des centres pénitentiaires. Un cas de maltraitance animale avait toutefois été reporté dans une prison corse en janvier 2017.

Publié le mercredi 21 mars 2018 à 19:38, modifications mercredi 21 mars 2018 à 16:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct