Société

Jean-Michel Blanquer prévoit de supprimer les heures de colle

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer qui juge les heures de colle comme des punitions “bêtes et méchantes”, souhaiterait les remplacer par des sanctions pédagogiques.

Et si les heures de colle étaient remplacées par un autre type de sanction ? C’est en tout cas l’idée que vient d’évoquer Jean-Michel Blanquer. En effet, selon nos confrères de RTL, le ministre de l’Education nationale envisagerait de revoir le système de punition mis en place dans les établissements scolaires.

Des sanctions pédagogiques

Selon la radio, l’objectif du secrétaire d’Etat est de remplacer les sanctions “bêtes et méchantes” pour favoriser celles “qui ont du sens”. Ainsi, le prochain chantier de Jean-Michel Blanquer sera de mettre en place des punitions pédagogiques.

Les activités qui remplaceront les heures de colle, impliqueront les élèves et seront en lien avec la faute commise selon nos confrères. Pour illustrer le souhait de Jean-Michel Blanquer, RTL a donné deux exemples. Alors qu’habituellement un élève qui aurait été pris en flagrant délit d’enregistrement de photo ou vidéo en plein cours aurait dû écoper une heure de colle et recopier 100 fois “je ne dois pas utiliser mon téléphone en classe”, le secrétaire d’Etat propose une sanction légèrement différente. Ainsi, l’écolier n’écopera pas d’une heure de colle mais devra réaliser un exposé sur le droit à l’image.

De même, au lieu qu’un élève soit expulsé plusieurs jours de son établissement, il devra plutôt passer ce temps auprès d’une association.

Le prochain chantier de Jean-Michel Blanquer, devrait être lancé le mois prochain pour une application à la rentrée de septembre.

L’interdiction des téléphones portables également dans le viseur du ministre

Autre sujet dans le viseur de Jean-Michel Blanquer : le téléphone portable à l’école et au collège public. De fait, le ministre de l’Education nationale prépare l’interdiction de l’objet, promesse du candidat Macron. Si la mesure devrait aussi entrer en vigueur à la rentrée 2018, beaucoup de professeurs la jugent difficilement applicable. RTL donne également des précisions sur les possibilités qui s’offriront aux chefs d’établissement.

– soit les élèves doivent laisser leur téléphone éteint dans le sac pendant les cours

– soit ils devront le laisser dans une boîte (comme cela est déjà le cas dans certains établissements)

– soit ils seront carrément interdits d’entrer dans l’établissement avec un téléphone sur eux.

D’après la radio, une loi sur ce sujet sera présentée le mois prochain à l’Assemblée nationale.

Publié le vendredi 25 mai 2018 à 16:37, modifications lundi 28 mai 2018 à 10:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !