Société

Le Grand Paris Express sera-t-il prêt pour les JO 2024 ?

Le Grand Paris Express sera-t-il prêt à temps ? Le Sénat émet des doutes alors que le gouvernement change son calendrier.

Le nouveau système de transports francilien sera-t-il prêt pour l’échéance des Jeux Olympiques 2024 ? L’inquiétude semble être de mise pour l’instant tant le Grand Paris Express représente un chantier titanesque.

Le Sénat inquiet des retards

Comment pourrait-on imaginer de faire des JO 2024 un succès si le Grand Paris Express n’est pas bouclé ? Avec la charge qui pèse déjà actuellement sur le réseau francilien, difficile d’imaginer la situation avec des millions d’usagers en plus. C’est là que réside le problème pour le Sénat qui s’inquiète des retards déjà pris.

On devrait s’attendre à plusieurs années difficiles sur les réseaux d’Île de France selon les aveux de leurs responsables. Mais, n’est-il pas déjà trop tard ? C’est ce que demandent les élus dans un communiqué.

Les retards pris et les difficultés de financement rencontrées pourraient nuire au bon déroulement des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 et, plus globalement, à la gestion de la mobilité en Île-de-France

La ligne 17 semble notamment poser problème. Elle devrait se trouver sur le même trajet que le CDG Express et permettrait d’accéder à plusieurs épreuves olympiques. Mais, du côté des arbitrages gouvernementaux, elle ne semble pas être considérée comme un chantier prioritaire à l’heure actuelle.

Le gouvernement avance sur le calendrier

En effet, dans le même temps, le gouvernement semble vouloir changer de rythme sur le calendrier avec des travaux plus étalés dans le temps. Conscient que avoir tout fini pour 2024 représente une véritable gageure, il a déjà été décidé de mettre l’accent sur certaines lignes. Plus précisément celles considérées comme cruciales pour les JO. Une obligation face à la fronde qui commençait à se lever chez les élus et les responsables de l’organisation des JO. On parle ici en l’occurrence des prolongements nord et sud de la ligne 14 et du tronc commun des lignes 16 et 17 entre Saint-Denis–Pleyel et Le Bourget RER.

La première permettra de relier le village olympique à l’aéroport d’Orly. La seconde fait le lien entre le village olympique et plusieurs sites importants des JO. L’information a été communiquée mardi aux élus franciliens par Elizabeth Borne, la ministre des transports. En revanche, pour les autres lignes, les détails manquent encore. L’idée étant désormais de fixer un échéancier raisonnable d’un point de vue de la faisabilité technique, de l’impact sur les usagers et des coûts.

Un échéancier définitif devrait voir le jour dans les prochains mois. Pour rappel, le Grand Paris Express, sera long de 200 kilomètres et comptera 4 nouvelles lignes automatisées (numérotées de 15 à 18).

Publié le jeudi 1 février 2018 à 8:48, modifications jeudi 1 février 2018 à 8:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !