Société

Glyphosate et pesticides : les couches pour bébé n’y échappent pas !

Une étude réalisée par 60 millions de consommateurs révèle des traces de pesticides dont le glyphosate dans la majorité des marques de couches pour Bébés. Irritations, brûlures ou allergies au niveau de la peau et des muqueuses sont engendrés par ces pesticides présents et en contact direct avec la peau.

Au coeur d’un vif débat sur le glyphosate et après la victoire d’un procès par un jardinier contre Monsanto, le tristement célèbre pesticide fait encore parler de lui, cette fois-ci dans les produits d’hygiène.

Une étude réalisée par 60 millions de consommateurs

Le magazine 60 millions de consommateurs, connu pour ses révélations chocs et ses études approfondies, réalise annuellement des palmarès des meilleures marques selon un type de produit choisi. Ce jeudi 23 Août est publié un palmarès des marques pour nourrissons et bébés des plus saines aux plus dangereuses.

Ce sont douze marques qui sont analysées. Parmi elles, Pampers, Mots d’enfants (la marque des supermarchés E.Leclerc), Love & Green, Lotus, Lillydoo…. Pampers, le leader incontesté du marché avait perdu des parts et réduits ses ventes après les résultats très mauvais de l’année précédente. Cette année, il semblerait que la marque ait retenu la leçon et ait fait les efforts nécessaires. Elle figure aujourd’hui parmi les marques présentant le moins de résidus, voire aucun ! De fait, la présence de produits toxiques aavait déjà été révélée l’année dernière.

Il semblerait que le changement des sous-traitant chargés de la fabrication ait des impact non négligeables sur les produits. En effet, par ce procédé Pampers est remonté dans le palmarès, là où Love & Green ont perdu des points! Selon eux, l’échantillon étudié ne correspondrait plus à leurs produits et serait en vérité une fin de série indépendante de leur chaîne de production actuelle.

Des résultats alarmants

Ce qui est sûr, c’est qu’il existe un manque d’information des consommateurs quant à ces produits d’hygiènes. Destinés à nos bambins à la peau fragile et à la santé précieuse, il semblerait que les résultats impressionnants d’absorption des couches se fassent au prix important de leur santé.

Ce sont en effet des pesticides, des composés volatils ou halogénés qui sont présents dans les couches, incluant du glyphosate et bien d’autres molécules tout aussi agressives. Ces polluants n’ont nullement leur place au contact de la peau de bébé et ont de graves conséquences.

Irritations de la peau et des muqueuses sont les conséquences visibles de ces couches au pesticide. Plus grave encore, le système pulmonaire peut être attaqué par les composés volatils de ces couches.


Une volonté de renforcer le contrôle

La marque Pampers est la preuve que l’objectif est atteignable et qu’il est possible de créer des produits d’hygiène sains. La marque Joone est celle qui fait le plus impression par ses résultats.

A ce jour, un contrôle et une réglementation plus stricts sont souhaités pour guider les fabricants vers une transparence totale. En effet, les fibres, parfums et colorants sont susceptibles d’agresser la peau de bébé. Il s’agirait également de renforcer les réglementations sur les matières premières.

Finalement, les résultats sont en effet inquiétants mais sont présentés comme étant dans des quantités minimes, ne fournissant aucun risque. Malgré tout, le glyphosate étant suspecté d’agir comme perturbateur endocrinien ne peut présenter un risque zéro. Aussi, l’exposition à répétition pourrait être suffisante pour que ces quantités “minimes”, mènent à une forme d’empoisonnement par les pesticides.

Publié le jeudi 23 août 2018 à 18:03, modifications jeudi 23 août 2018 à 16:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !