Société

Festival Snap : Le premier festival dédié aux travailleurs du sexe

Pour la première fois, la France a accueilli son premier festival consacré aux travailleurs du sexe (TDS). Ce festival a débuté le vendredi 2 novembre et s’est clôturé le dimanche 4 novembre 2018. Il porte le nom de Festival Snap ! et a été célébré à Paris.

Au cours de cette célébration, de nombreux thèmes tournant autour du sexe ont été abordés. Parmi les sujets de discussion, on compte la pornographie, la prostitution, le sexcam, etc. Ces sujets ont été exposés lors de tables rondes, d’expositions et de spectacles ouverts à tous.

Non seulement le Festival Snap ! est un évènement artistique mais il a aussi une vocation politique.

Une mort liée à la loi de pénalisation du client

Il y a quelques mois, une prostituée transgenre, du nom de Vanesa Campos, est effectivement décédée. Elle a été tuée alors qu’elle empêchait des brigands de dépouiller un client au bois de Boulogne.

Selon la directrice d’Acceptess-T, Giovanna Rincon, cet incident n’est pas anodin. Il s’agit effectivement d’une association de défense des personnes transgenres. Par ailleurs, elle déclare que c’est « l’un des dégâts causés par l’application de la loi de lutte contre le système prostitutionnel.»

On connaît également cette législation comme étant la « loi de pénalisation du client ». Le texte d’avril 2016 sanctionne le client pris sur le fait d’une amende de 1.500 euros. Toutefois, cette législation impacte aussi sur les travailleurs et travailleuses du sexe.

Cette loi impacte physiquement et mentalement sur les travailleurs du sexe

Les sociologues Calogero Giametta et Hélène Le Bail ont effectivement mené des recherches en collaboration avec Médecins du monde. Ils ont rapporté que :

L’application de ce texte a entraîné une augmentation de la précarisation –parce qu’il y a moins de clients.

En conséquence, cette loi a « des répercussions sur la santé physique et mentale des travailleurs du sexe (…) et une augmentation de la stigmatisation. »

Le Festival Snap ! est l’occasion pour les TDS de s’exprimer

Calogero Giametta ajoute :

J’apprécie que ce festival nous permette de transmettre notre expertise.

Du côté des TDS, Daniel Hellmann, un travailleur du sexe venu au festival Snap ! pour présenter son spectacle Full Service explique :

Par la discussion, les gens se rendent compte que la différence entre nous n’est pas si grande. Il y a des milliers de raisons pour lesquelles on peut avoir une relation sexuelle. Par plaisir, par dépendance économique à un mariage, etc. Sexualité et économie sont liées pour tout le monde, et pas seulement pour les TDS.

D’ailleurs, il souligne :

C’est par les rencontres qu’on peut détisser les préjugés.

Publié le lundi 5 novembre 2018 à 10:23, modifications lundi 5 novembre 2018 à 8:23

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !