Société

Etats-Unis : Une école interdit l’expression “meilleure amie”

L’enseignante d’une élève de maternelle lui aurait dit de ne plus utiliser ce terme afin de ne pas exclure les autres.

Cela conduirait à la formation de bandes

C’est une situation très étrange qui a eu lieu dans une école du Massachusetts aux Etats-Unis. Une écolière de 4 ans explique à ses parents qu’elle n’a pas le droit d’utiliser l’expression “meilleure amie” à l’école. Les parents veulent comprendre pourquoi et demandent donc à l’école. Voici la réponse de la direction relayé par nos collègues de Slate.

Dans notre expérience (sur plusieurs décennies), l’utilisation du terme “meilleur ami”, même dit d’une façon affectueuse, peut conduire à ce que d’autres enfants se sentent exclus, […] ce qui conduit à la formation de “bandes” avec des “laissés-pour-compte”.

Résultat, les parents ont fait le choix de changer la petite fille d’école. Mais, c’est loin d’être une première aux Etats-Unis. Le débat fait rage depuis plusieurs années. En 2010, une conseillère d’orientation expliquait au New York Times que la logique était la même dans son école. Et il s’agissait d’élèves plus âgés.

Nous essayons de parler avec eux et de faire en sorte qu’ils aient des grands groupes d’amis au lieu d’être possessifs en amitié. Les parents disent parfois que Johnny a besoin de cet ami particulier. Nous leur disons qu’il n’a pas besoin de meilleur ami.

L’objectif de ces politiques : éviter l’exclusion sociale et le harcèlement. Mais, c’est aussi faire fi de l’importance des relations amicales fortes qui peuvent se nouer entre deux personnes en particulier.

Publié le mercredi 25 avril 2018 à 13:48, modifications mercredi 25 avril 2018 à 10:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !