Société

Enfants addicts aux écrans : une expérience édifiante

A un âge où ils savent à peine s’exprimer, les enfants ont désormais accès aux écrans. Les adolescents n’échappent pas à la tendance, et se montrent absorbés par leurs technologies : une caméra cachée a mis en évidence des résultats inquiétants.

Véritable fléau de santé publique, l’addiction aux écrans est de plus en plus répandue, et touche les enfants de plus en plus jeune.

Un cri d’alarme

Enfant restant sa bulle, qui ne réponds pas quand on l’appelle ou devient agressif si on le force à changer d’occupation : telles sont les symptômes d’une exposition prolongée aux écrans. Selon les estimations, les adolescents passeraient environ 4h30 devant les écrans et les plus jeune pas moins de 2h par jour.

Agissant directement sur le cerveau, la surexposition aux écrans nuirait gravement au développement cérébral. Des professionnels de santé lancent un cri d’alerte devant ce nouveau fléau. Le Dr Ducanda s’est exprimé à ce propos dans les colonnes du Figaro, décrivant les écrans comme “la tétine d’aujourd’hui”:

Pourquoi les parents se passeraient des écrans pour “calmer” leur enfant alors que personne ne les a mis en garde ? Ils sont rassurés, car leurs enfants ne regardent que des programmes qui leur sont destinés ou des petites applications dites “éducatives”.

Certains évoquent même des liens avec les troubles du spectre autistique. Troubles avancés de la concentration, yeux fatigués, pertes de réflexes oculaires, paresse intellectuelle et retard cognitifs, tels sont les effets graves, parmi tant d’autres d’une surexposition aux écrans. Le Dr Ducanda continue:

Et je ne parle pas d’enfants qui regardent la télévision une heure par jour ! La plupart de ceux qui me sont adressés passent au moins six heures par jour devant des écrans. Les troubles sont plus graves qu’il y a quinze ans et disparaissent dans la majorité des cas quand les parents arrivent à “déconnecter” leurs enfants.

Une expérience surprenante

Dans le but de promouvoir les repas en famille, une marque alimentaire a réalisé un test à la fois drôle et inquiétant. Au sein de quatre familles, on peut apercevoir des enfants absorbés par leurs écrans. Tellement absorbés qu’aucun d’entre eux ne remarque leur environnement changer. Ils ne verront même pas que leur mère ou même que leur frères et soeurs ont étés remplacés par des inconnus ! Une expérience notant avec humour les dangers des écrans.

Rediffusée par France 2, cette caméra cachée révèle des résultats inquiétants. Faut-il totalement s’éloigner des écrans ? Les professionnels de santé semblent s’accorder sur le fait de maintenir la découverte virtuelle, mais raisonnablement. Le Dr Serge Tisseron, lui, conseille une règle de base assez simple: le 3, 6, 9, 12. Avant 3 ans, pas de télévision, jusqu’à 6 ans, pas de console de jeux. A partir de 9 ans, l’enfant peut aller sur internet accompagné de ses parents. Enfin, à 12 ans, l’adolescent peut découvrir le monde virtuel en quantité raisonnable.

Pour l’heure, le ministère de la Santé n’a pas pris position

Publié le mercredi 7 mars 2018 à 9:41, modifications mercredi 7 mars 2018 à 9:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !