Société

Education nationale : Jean-Michel Blanquer veut créer « une cellule laïcité »

Jean-Michel Blanquer a annoncé un certain nombre de changements, dont une « cellule laïcité » contre les « dérives religieuses ». Elle sera mise en place pour accompagner les enseignants.

Jean-Michel Blanquer envisage de créer une « cellule laïcité » au sein du ministère de l’Éducation nationale. Dans une interview publiée mardi 12 septembre sur le site de L’Express, le ministre entend répondre aux besoins des enseignants confrontés aux « dérives religieuses ». Le dispositif devrait être mis en place au début de l’année prochaine, dès le mois de janvier.

« Aucun professeur ne doit se sentir seul »

Selon le ministère, il s’agirait d’une équipe « restreinte ». Elle sera composée d’experts juridiques, de spécialistes de la radicalisation ou de la laïcité. Cette cellule sera un soutien aux chefs d’établissements et aux référents laïcité déjà présents dans les académies.

Aucun professeur ne doit se sentir seul.

A-t-il débuté dans l’interview.

Il doit exister une unité des adultes au sein de l’établissement pour regarder en face ce type de phénomène. Et y réagir de façon appropriée. Mais si une certaine impuissance se manifeste localement, l’ensemble de l’institution se mobilisera.

A assuré Jean-Michel Blanquer.

Ainsi, cette « petite équipe » aiderait les communautés éducatives à « trouver les meilleures solutions afin que les valeurs de la République soient pleinement respectées ». Pourtant, des référents laïcité sont déjà présents dans chaque académie pour s’assurer du respect de la laïcité dans les écoles. De même qu’un référent national a également été désigné.

Alors quel est l’intérêt d’une nouvelle cellule nationale de la laïcité ?

Réduire les disparités entre les territoires

D’après l’interview de Jean-Michel Blanquer, l’objectif de la cellule nationale de la laïcité serait surtout d’assurer une cohérence et une harmonisation des pratiques.

Ce que je souhaite, c’est que sur un tel sujet, des problèmes identiques trouvent une réponse identique sur l’ensemble du territoire.

À ce propos, le ministère reconnaît que

Jusqu’ici, il pouvait y avoir des disparités entre les territoires. Et il n’y avait pas dans tous les établissements la même attention aux questions de laïcité.

Par ailleurs, début septembre, le livre de l’ancien principal de collège, Bernard Ravet, a récemment mis en lumière l’existence d’un islam radical au sein de la sphère scolaire. L’auteur a relancé le débat en dénonçant, dans un livre intitulé Principal de collège ou imam de la République ?, la « loi du silence » qu’il a dit avoir affrontée à « l’emprise de l’islamisme en milieu scolaire ».

L’auteur, dont le constat a été jugé alarmiste et dépassé par le rectorat, y raconte notamment la découverte qu’un surveillant se livrait au prosélytisme. De la lutte autour de « la grille », que de plus en plus d’élèves tentent de franchir voilée. Ou encore l’antisémitisme.

Ce livre ne m’a pas complètement surpris.

A admis Jean-Michel Blanquer, qui s’est dit au courant de « certaines dérives, sur certains de nos territoires ».

D’autres ambitions pour l’Éducation nationale

Outre cette nouveauté, le ministre de l’Éducation a mentionné quelques changements pédagogiques de taille. En effet, parmi les objectifs de Jean-Michel Blanquer, plusieurs matières sont dans le viseur du ministre, notamment les mathématiques, la grammaire ou la littérature. Ces matières verront effectivement leur programme être reconsidéré par le gouvernement. Ainsi, en primaire ou au collège, certains enseignements seront modifiés, par exemple celui de la division, actuellement au programme de CM1, et qui pourra être enseignée dès le CP.

Le ministre de l’Éducation, a également annoncé que l’interdiction du téléphone portable au collège sera fermement interdite. Chaque élève devra dorénavant déposer l’appareil à l’entrée de sa classe.

Publié le jeudi 14 septembre 2017 à 10:46, modifications jeudi 14 septembre 2017 à 10:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire