Société

EDF accusée par l’UFC-Que Choisir de faire payer des « surcoûts faramineux » aux consommateurs

L’UFC-Que Choisir accuse EDF de sous-exploiter volontairement son parc nucléaire pour diminuer l’offre d’électricité disponible et ainsi faire grimper les prix du marché.

EDF baisse-t-elle sa production nucléaire pour faire grimper les tarifs de l’électricité ? C’est en tout cas ce dont l’a accusé l’UFC-Que Choisir jeudi 5 avril. En effet, l’association de consommateurs a estimé que le fournisseur d’électricité faisait payer aux Français des « surcoûts faramineux » sur leur facture. Ainsi, le producteur sous-utiliserait parfois volontairement son parc nucléaire, influençant donc les prix du marché.

La sous-utilisation des capacités de production d’EDF, qui a la mainmise sur le nucléaire, affecte lourdement les consommateurs.

A dénoncé Alain Bazot, le président de l’association de consommateurs, lors d’une conférence téléphonique.

Cette sous-utilisation du parc nucléaire français est généralement compensée par l’emploi de centrales plus coûteuses (gaz, fioul, charbon), qui font augmenter les prix sur le marché de gros.

A pointé l’UFC Que Choisir.

De quoi parle-t-on?

Depuis 2011, l’électricité produite par EDF peut être achetée par des fournisseurs alternatifs (tels que Engie, Direct Energie, ENI…). Elle est ensuite revendue aux entreprises ou aux particuliers. Ainsi, il est donc possible de s’abonner soit chez EDF (qui produit et fournit l’électricité) soit chez un fournisseur alternatif (qui achète l’électricité à EDF et la revend). Or, la différence majeure entre ces deux contrats se situe sur les prix :

  • Chez EDF dans la majorité des cas, l’abonnement est indexé sur les tarifs réglementés. Soit des tarifs fixés par la loi et donc qui sont indépendants des marchés boursiers,
  • Chez un fournisseur alternatif, l’abonnement souscrit est indexé sur un tarif fixé par l’entreprise. Celui-ci suit les cours du marché boursier. Et peut donc varier dans le temps.

Or, dans certains cas, les tarifs du marché sont inférieurs aux tarifs réglementés. Il devient donc préférable de les choisir. À condition toutefois de prendre en compte la volatilité du marché qui fait courir le risque de voir les tarifs varier régulièrement, en fonction de l’offre et de la demande.

C’est justement ce point que l’UFC-Que Choisir a dénoncé. En effet, pour l’association de consommateur, EDF ferait moins tourner ses réacteurs nucléaires lorsque les prix de marché diminuent. Car, en produisant moins d’électricité, le fournisseur d’électricité diminuerait l’offre par rapport à la demande et ferait donc grimper les tarifs du marché de gros.

Cela permet à EDF de vendre sa production à un bien meilleur prix que s’il avait utilisé 100% de son parc nucléaire.

A détaillé Nicolas Mouchnino, spécialiste de l’énergie à l’UFC.

2,4 milliards d’euros de surcoût  supportés par l’ensemble des consommateurs

Par conséquent, si les fournisseurs alternatifs achètent l’électricité d’EDF plus cher, au final, ce sont les consommateurs qui paient la facture. Ainsi, selon l’UFC-Que Choisir ce sont « 2,4 milliards d’euros de surcoût » qui ont été supportés par l’ensemble des consommateurs particuliers, entre 2012 et 2016. Dans le détail :

  • Les abonnés au tarif réglementé de vente chez EDF auraient supporté un surcoût moyen de 71 euros en 4 ans. Correspondant à l’augmentation progressive des tarifs fixée par l’Etat.
  • En face, les clients des fournisseurs alternatifs auraient vu leur facture gonfler de 109 euros sur la même période (soit 53% d’augmentation supplémentaire).

Face à ces accusations, EDF a vivement réagi. L’entreprise a menacé d’aller « devant les tribunaux pour tirer les conséquences de ces allégations ». Par ailleurs, le fournisseur d’électricité a déclaré « agir sous le contrôle de la commission de régulation de l’énergie ».

L’UFC Que Choisir ne fonde ses allégations sur aucun élément tangible. S’appuyant seulement sur un raisonnement économique erroné qui ne tient pas compte de la réalité du marché. Basé sur la rencontre de l’offre et de la demande.

Publié le samedi 7 avril 2018 à 11:16, modifications samedi 7 avril 2018 à 11:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !