Société

Démission de l’évêque de Dax pour « attitudes pastorales inappropriées »

L’évêque de Dax, Monseigneur Gaschignard, a démissionné. Il est soupçonné de paroles et de comportements déplacés auprès de jeunes.

Dans un communiqué publié ce jeudi 6 avril à l’occasion de la conférence des évêques de France, ces derniers ont annoncé la démission de Monseigneur Gaschignard.

En effet, à 57 ans, l’évêque de Dax a quitté son poste sur suggestion du Nonce apostolique, l’archevêque italien Luigi Ventura. Ce dernier étant le représentant du Vatican auprès de l’Eglise catholique française.

En effet, ils ont déclaré accueillir ce renoncement « dans la foi et la confiance ». De plus, ils ont précisé qu’ils mesuraient « la gravité » de ce qui est reproché au désormais ex évêque des Landes.

« Des attitudes inappropriées » avec des jeunes

Ainsi, le cardinal de Bordeaux, Jean-Pierre Ricard, a annoncé avoir reçu le 21 mars deux personnes du diocèse d’Aire et de Dax, en contact avec des jeunes.

Elles lui ont fait part de leurs interrogations. Ainsi que du malaise ressenti devant des attitudes et des paroles de Mgr Hervé Gaschignard vis-à-vis des jeunes gens.

Depuis plusieurs semaines, dans le diocèse de Dax, des rumeurs persistaient sur des attitudes pastorales inappropriées de l’évêque. C’est pourquoi, depuis le vendredi 31 mars, Monseigneur Hervé Gaschignard, avait pris un temps d’éloignement et de repos.

En outre, le responsable d’une association landaise de lutte contre la pédophilie, le Colosse aux pieds d’argile, a indiqué à l’AFP avoir recueilli ces derniers mois deux témoignages mettant en cause Hervé Gaschignard.

Le premier est celui d’une adolescente de 15 ans, qui a parlé de

Caresses sur la cuisse, bisou volé sur la joue, chuchotements dans l’oreille, et beaucoup de paroles inappropriées.

Le second témoignage est celui d’un garçon de 14 ans. L’évêque de Dax lui aurait posé des questions très personnelles.

Une source a expliqué dans les colonnes de L’Obs qu’Hervé Gaschignard aurait trouvé le garçon « efféminé ». Il lui aurait proposé « de l’accompagner », « de l’aider à devenir plus viril ».

Selon France 3 Midi Pyrénées, Monseigneur Gaschignard avait déjà fait l’objet d’un signalement en 2011. Il s’agissait de  faits similaires, alors qu’il était évêque auxiliaire de Toulouse.

En effet, quatre encadrants d’un pèlerinage pour jeunes s’étaient émus auprès de l’archevêque de Toulouse de sa proximité avec les jeunes. «Par prudence», ce dernier avait fait un signalement au procureur de la République.

A l’époque, la plainte avait été classée sans suite.

Ainsi, cette démission intervient dans un contexte de mises en cause répétées de l’Eglise pour sa gestion des affaires de pédophilie. 

L’Eglise catholique a mis en oeuvre en 2016 un plan d’action pour lutter contre «les abus sexuels». Elle a notamment mis en place des cellules d’écoutes des victimes et une commission d’expertise indépendante.

 

Publié le vendredi 7 avril 2017 à 14:29, modifications vendredi 7 avril 2017 à 12:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !