Société

Jeu du déodorant : Ce défi dangereux envahit les cours de récréation

Attention danger !

Un nouveau défi très dangereux vient de faire son apparition dans les cours d’école, le jeu du déodorant. Tester sa résistance à la douleur tout en se brulant la peau avec un déodorant.

De graves brûlures

Après le Tide Pod Challenge, un nouveau défi vient de faire son apparition dans les cours de récréation. Il s’agit du défi du déodorant. Venu tout droit des États-Unis, il consiste à se brûler la peau au déodorant.

Les adolescents se projettent à quelques centimètres de la peau le flux glacial d’un aérosol, pour montrer leur aptitude à résister à la douleur. De nombreuses photos de brûlures et de cloques ont déjà fait leur apparition sur la toile.

Le déodorant refroidi tellement la peau que le gel détruit l’épiderme et le derme. Non seulement cela fait très mal, mais cela les prédispose à une infection. La brûlure peut endommager le pigment et augmenter les risques de cancer de la peau plus tard. Dans certains cas extrêmes, la peau peut se décomposer et exiger des greffes.

Une greffe de peau

Une mère de famille a notamment partagé des photos sur lesquelles on peut voir le bras de sa fille gravement brulé après qu’elle ait tenté ce défi stupide. Elle a également expliqué que le bras de son enfant était si brûlé qu’elle aurait probablement besoin d’une greffe de peau.

À tous les parents qui ont des enfants, demandez-leur de bien s’asseoir et de regarder ces photos. Voici les résultats très dommageables du défi du déodorant. Le défi stupide consiste à asperger du déodorant sur une personne le plus longtemps possible. C’est plutôt simple comme formule, mais ça peut occasionner de graves problèmes de santé comme vous pouvez le voir, ainsi que des brûlures au deuxième degré. Sur les photos, vous pouvez donc voir le bras de ma fille après trois semaines et maintenant, les docteurs croient qu’elle aura besoin d’une greffe de la peau.

Rappelons que seules les brûlures simples peuvent être gérées à la maison. Elles concernent les rougeurs de la peau chez l’adulte et les cloques d’une surface inférieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime.

Publié le mardi 8 mai 2018 à 12:42, modifications mardi 8 mai 2018 à 15:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !