Société

Un collègue avait tenté de la violer : elle accuse la direction de la Poste

Elle affirme avoir été victime de harcèlement sexuel et de tentatives de viol pendant 14 ans de la part de son supérieur hiérarchique.

Emmanuelle 36 ans, affirme avoir vécu “l’enfer” pendant 14 ans avec un collègue. Elle reproche à la direction de la Poste d’avoir tenté de le protéger. L’affaire était devant le conseil des Prud’hommes de Paris ce vendredi.

Protégé pendant 14 ans

Harcèlement sexuel et tentatives de viol étaient presque le quotidien d’Emmanuel pendant 14 ans. “C’était des mains aux fesses, des dégrafages de soutien-gorge, on avait un grand tapis roulant pour mettre les colis hors norme, il m’allongeait là et me mettait la main aux fesses devant tout le monde. C’était hyper humiliant” explique-t-elle à nos collègues de LCI. 

C’est en 2015 qu’elle décide finalement de porter plainte. Mais, elle découvre alors que les faits sont prescrits d’un point de vue pénal. Elle se tourne vers sa hiérarchie. Après une enquête interne, celle-ci découvre que les faits sont avérés. Un rapport préconise de donner une suite disciplinaire à ce dossier. Mais, aucune mesure n’est prise. Pire, l’homme part à la retraite sans être inquiété presque dans la foulée. Mais, le timing pose problème. A la Poste, il faut normalement faire une demande six mois avant un départ anticipé. L’homme a pu en profiter au bout de deux mois.

C’est pour ce motif qu’elle accusait hier la Poste devant les Prud’hommes. Appuyée par le syndicat Sud PTT, elle blâme l’entreprise de ne pas avoir su assurer sa sécurité et d’avoir protégé son agresseur. Après trois ans de procédure, elle espère enfin toucher au but. Dans un communiqué, le syndicat appelle lui à :

Mettre en œuvre des moyens de prévention et d’action à la mesure d’une entreprise comptant plus de 220 000 personnes, dont une majorité de femmes.

Publié le samedi 10 mars 2018 à 15:54, modifications samedi 10 mars 2018 à 14:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !