Société

Charlie Hebdo veut donner aux Archives de Paris tous les documents reçus après l’attentat de janvier 2015

L’attaque de Charlie Hebdo restera gravée dans toutes les mémoires. L’équipe “satirique” a été quasi décimé par les frères Kouachi le 11 janvier 2015.

Charlie Hebdo restera à vie traumatisé par l’attentat du 11 janvier 2015. Même si l’équipe actuelle tente tant bien que mal de reprendre le cours de l’eau, leur situation reste fragile .

Charlie Hebo l’hebdomadaire qui divise toujours

Après les attentats de Charlie Hebdo en 2015,la France s’est levé contre la barbarie. Le hastag #jesuischarlie a fait le buzz sur les réseaux sociaux pour devenir un vrai slogan de soutien. Le monde entier a clamé “JesuisCharlie” pour soutenir l’équipe de Charlie Hebdo et se révolter contre la barbarie semée ce jour-là par les frères Kouachi. Cette vague de protestations a été salué par tous ou du moins… Beaucoup se sont ralliés à la cause mais d’autres bien au contraire, ont expliqué que Charlie méritait leur sentence. Trois ans après, Charlie Hebdo peine toujours à se reconstruire et ils sont encore la cible d’insultes et de menaces régulières.

L’attaque de Charlie ne doit pas être oubliée

Charlie Hebdo que l’on aime ou pas ne méritait certainement pas la mort. Mourir pour des caricatures ? cela paraît totalement dingue … mais certains idéaux amènent à la folie pure, celle que l’on ne contrôle plus, celle qui ne donne plus aucun sens à la vie humaine. Les frères Kouachi font partie de ces gens où leurs “idéaux” les ont conduits à la barbarie, à la folie meurtrière pour défendre des valeurs qu’eux-mêmes ne défendent pas.

Au contraire, ils offensent une religion, ils offensent de millions de gens en tuant des personnes qui essayent également de vivre dans un monde plus harmonieux. Parce que l’on ne doit pas oublier, Charlie Hebdo a décidé de donner aux Archives de Paris tous les documents reçus après l’attentat de janvier 2015.

Riss, directeur et codétenteur de Charlie Hebdo a expliqué à l’AFP

Ce sont tous les courriers qu’on a reçus après. Je pense que ça fait partie de l’histoire et de la mémoire de la ville de Paris

Une fois classés, ces archives seront à la disponibilité du public. Ce projet de don doit encore être validé par le Conseil de Paris lors de sa prochaine réunion en juillet. Pour Guillaume Nahon, directeur des Archives de Paris, le “fonds Charlie” “a grandement sa place aux Archives” :

il est d’une grande richesse et formera un ensemble très cohérent avec les archives du 13 novembre pour pouvoir comprendre les réactions du public aux attentats de 2015

Charlie Hebdo a reçu des milliers de lettres de soutien, des dessins d’enfants qui constituent la part la plus importante du fonds (douze cartons équivalent à au moins 24.000 documents), mais également des insultes, des menaces. 150 dessins ont été sélectionnés par l’association “Dessinez Créez Liberté”, créée par Charlie Hebdo, SOS Racisme et l’association lycéenne Fidl, pour faire partie de l’exposition #Jedessine, qui a tourné dans 18 villes de France et arrive à l’Hôtel de Ville de Paris du 6 au 12 juin.

Charlie Hebdo a toujours été et restera un hebdomadaire satirique. À ceux qui se sentent offensés, méditer sur cette phrase de Cabu, mort dans l’attentat de Charlie Hebdo.

L’humour est un langage que j’ai toujours aimé. Notre ressort est de dénoncer la bêtise en faisant rire

Personne ne doit se faire tuer pour un coup de crayon…

Je suis Charlie

Publié le mercredi 6 juin 2018 à 16:23, modifications mercredi 6 juin 2018 à 18:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !