Société

Cette étude américaine montre l’importance de la musique dans les relations parents-enfants

D’après cette étude, les moments musicaux partagés avec ses enfants ont un impact considérable sur la solidité des liens familiaux à l’âge adulte.

Si vous passez les vacances avec vos enfants et que lors d’un trajet en voiture, ces derniers ont leurs écouteurs vissés aux oreilles, il pourrait être bénéfique de les leur faire enlever pour passer une musique que tout le monde approuve. En effet, d’après une étude de l’Université d’Arizona, ces sessions musicales collectives pourraient avoir des effets bénéfiques profonds sur la relation que vous entretenez avec vos enfants sur le long terme.

Un résultat sans appel

Les chercheurs de l’université d’Arizona ont découverts que les jeunes individus ayant eu des expériences musicales régulières avec leurs parents pendant l’enfance, et en particulier pendant l’adolescence, ont plus de chances de conserver de meilleurs liens avec leurs parents. En effet, d’après Jake Harwood, qui a co-dirigé cette étude, ces moments partagés enclenchent des mécanismes cérébraux qui resserrent les liens familiaux à l’âge adulte. Les enfants ayant été éduqués dans cette atmosphère ont ainsi plus de chance de conserver une meilleure perception de leurs rapports avec leurs parents sur le long terme.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont interrogé un groupe de jeunes adultes, d’une moyenne d’âge de 21 ans. Ces derniers ont ainsi été questionnés sur la fréquence de leurs activités musicales avec leurs parents pendant l’enfance, comme le fait d’écouter de la musique, d’aller à des concerts ou de jouer des instruments ensemble. Les participants devaient parler de leurs souvenirs entre l’âge de 8 et 13 ans, et entre 14 ans et leur âge actuel. Dans un second temps, ces derniers devaient également décrire la façon dont ils perçoivent leurs parents aujourd’hui.

Le résultat de l’expérience est sans appel : les jeunes adultes ayant partagés le plus d’expériences musicales avec leur famille ont une meilleure perception de leur relation avec leurs parents que les autres. Toutefois, cet effet est encore plus prononcé lorsque la majorité de ces expériences ont eu lieu à l’adolescence plutôt que pendant l’enfance. Mais d’après Jake Harwood, alors que les expériences musicales sont communes pendant l’enfance, elles ont tendance à se raréfier à l’adolescence. C’est pourtant la période la plus importante pour construire des liens forts et durables, d’après le chercheur.

L’effet unique de la musique

Cette étude a été publiée dans le Journal of Family Communication. Menée par Sandi Wallace, une étudiante en association avec son professeur Jake Harwood, l’idée de cette expérience est survenue pendant un cours de musique et de communication de celui-ci. La jeune femme explique ainsi qu’elle était curieuse d’étudier plus en profondeur l’impact de la musique sur la communication entre les individus en général, et plus spécifiquement au sein de la cellule familiale.

Dans le cadre de cette étude, Sandi Wallace et Jake Harwood ont mis en évidence deux facteurs prépondérants pour expliquer le lien de causalité entre les expériences musicales à l’enfance et à l’adolescence et de meilleures relations familiales sur le long terme. Il s’agit en effet de la coordination et de l’empathie. 

La coordination, ou synchronisation, est un mécanisme que l’on observe lorsque plusieurs personnes jouent de la musique, dansent ou chantent ensemble. Elle permet de créer un sentiment d’union qui a des effets bénéfiques sur l’entente réciproques. Quand à l’empathie, de récentes études ont prouvé que les émotions suscitées par la musique permettent de s’ouvrir davantage à son partenaire d’écoute.

Les deux auteurs de l’étude tiennent également à rassurer leurs lecteurs : ces expériences musicales n’ont pas besoin d’être nécessairement complexes pour susciter des connexions sur le long terme avec ses enfants. Le simple fait d’écouter de la musique ensemble dans la voiture peut avoir un impact plus grand que le fait de jouer dans un groupe ensemble.

Wallace et Harwood espèrent que leur recherche ouvrira la voie à d’autres études sur le rôle de la musique dans d’autres types de relations comme les unions romantiques ou les relations professionnelles. Ils souhaitent également que celle-ci incitent les parents à partager plus de moments musicaux avec leurs enfants, et plus particulièrement avec leurs adolescents. Mais cela pourrait également avoir quelques inconvénients, comme le fait de créer de long débat sur la musique plaisant à tout le monde dans la voiture, surtout dans les familles nombreuses !

 

Publié le lundi 7 mai 2018 à 12:00, modifications dimanche 6 mai 2018 à 23:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !