Société

Les buralistes vont commercialiser leur propre marque de cigarettes

Une nouvelle marque de cigarettes va faire son apparition dans les bureaux de tabac alors que le paquet neutre se généralise. Les buralistes vont en effet créer et distribuer les cigarettes LCB dans les mois à venir.

Une nouvelle catégorie de cigarettes fera bientôt son apparition sur les étals des bureaux de tabac selon des révélations du Figaro. Les buralistes vont tenter de riposter face à la baisse de leur chiffre d’affaires suite à l’application du paquet neutre. Les débitants de tabac ont effectivement l’intention de lancer et de distribuer leur propre marque de cigarettes. Cette commercialisation de grande ampleur et à bas coût devrait surtout permettre de lutter efficacement contre le marché parallèle. .

Les buralistes vont distribuer leur propre marque de cigarettes estampillées LCB

La Confédération des buralistes est derrière ce projet selon des informations de l’AFP. Les cigarettes LCB seront produites en Bulgarie. Elles vont être confectionnées en partie avec du tabac français d’après des révélations de Cnews Matin.

D’après des précisions du Figaro, la ministre de la santé et le secrétaire d’Etat au Budget auraient déjà homologué quatre références de LCB dès le mois de février.

La commercialisation de ces nouvelles cigarettes interviendra avant la fin de l’année selon des informations de RTL. Le prix d’un paquet de LCB pourrait d’ailleurs être fixé à 6,60 euros. Le tarif serait donc plus élevé de dix centimes seulement par rapport aux paquets les moins chers actuellement sur le marché.

La riposte des buralistes face au marché parallèle

Pascal Montredon, le président de la Confédération des buralistes, a tenu à réagir. Il s’est exprimé dans les médias sur ce projet de création et de distribution d’une marque de cigarettes par les débitants de tabac.

Notre principale préoccupation est de proposer aux débitants une cigarette produite exclusivement pour le marché français, et non disponible dans les pays limitrophes. C’est un symbole fort. Nous demandons en vain depuis des années au gouvernement un grand plan de lutte contre le fléau du marché parallèle.

Les grandes marques craignent de leur côté que les buralistes mettent en avant leur propre marque. Les industriels du secteur dénoncent également la situation de monopole dont bénéficient les bureaux de tabac.

Publié le jeudi 30 mars 2017 à 8:28, modifications jeudi 30 mars 2017 à 8:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !