Société

Bordeaux : Leur vol Volotea a 29 heures de retard, ils protestent en bloquant le vol suivant

En raison d’un problème technique, un vol Volotea a accusé un retard de 29 heures. Les passagers, excédés, se sont vengés.

Entre samedi 4 et dimanche 5 août, les passagers d’un vol Volotea qui reliait Bordeaux-Majorque ont dû patienter 29 heures en salle d’embarquement. En effet, leur avion devait, selon leur billet, décoller samedi à 6h15 de l’aéroport de Bordeaux. Or, celui-ci a quitté le sol français à 11h30 dimanche.

Un problème technique

Dans un premier temps, la compagnie aérienne espagnole low-cost informe ses clients d’un problème technique.

On a patienté une heure, puis on nous a fait revenir vers le hall.

Explique Émilie, dans les colonnes de Sud-Ouest qui relate cette mésaventure dans son édition du 5 août.

Ensuite, la passagère déplore que « des informations contradictoires » se sont succédées tout au long de la journée. Finalement, au fil de la journée, les passagers apprennent que leur vol ne partira que le lendemain matin à 8h20. Ainsi, un hébergement et un transport terrestre gratuits sont proposés aux clients.

Le lendemain, ils sont de retour à l’aéroport de Bordeaux. Sauf que leur avion n’est pas prêt. Pire encore, ils se retrouvent nez-à-nez avec les passagers du vol de 6h15 de ce dimanche. Ils attendent leur avion, lui aussi en retard, et qui doit décoller à 8h20. Il y a donc deux files d’attente pour un même vol.

On a compris qu’il y avait une embrouille. Il n’y avait qu’un seul avion pour deux files d’attente.

Raconte Émilie

C’est là que les passagers excédés du premier vol décident de bloquer le départ de cet avion pour faire pression.

Intervention des forces de l’ordre

La tension est montée entre les passagers. A tel point que les forces de l’ordre ont dû intervenir sur place pour apaiser les esprits.

En fin de matinée, Volotea a finalement annoncé l’arrivée d’un avion supplémentaire, permettant aux clients de partir enfin en vacances.

Contactée par Sud-Ouest, la compagnie aérienne argue que ce retard accumulé de vingt-neuf heures est une conséquence du fort trafic aérien en cette période estivale. Elle ajoute que des coupons ont été distribués à tous les passagers qui ont été dûment informés à tous moments. Et précise qu’une assistance a été fournie.

Volotea indemnise toujours les passagers conformément aux réglementations de l’UE 261. Volotea prend très au sérieux la sécurité qui est sa principale priorité.

A fait valoir la compagnie dans un communiqué.

Publié le mardi 7 août 2018 à 9:07, modifications mardi 7 août 2018 à 12:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !