Société

Bordeaux : Une campagne contre les Parisiens crée la polémique

Alain Juppé a exprimé sa colère contre cette campagne sur Twitter

Le Maire de Bordeaux, Alain Juppé, fustige la campagne anti-parisien qui prend de l'ampleur dans les rues de la ville.

“Parisien rentre chez toi” est le slogan que l’on peut lire sur des autocollants placardés dans les rues de Bordeaux. Partis d’une blague potache, ces stickers prennent de plus en plus ampleur en raison de l’incitation faite aux Parisiens de venir s’installer en Gironde.

En septembre dernier, la SNCF s’est réjouie de la hausse des voyageurs sur “l’Océane”, la nouvelle ligne Paris-Bordeaux. Néanmoins, cette hausse ne fait pas plaisir à certains Bordelais. Une campagne contre les Parisiens prend en effet de l’ampleur dans les rues de la ville. Sur Twitter, le Maire de Bordeaux pas mâché ses mots envers cette dernière.

Des autocollants contre les Parisiens de plus en plus nombreux dans Bordeaux

Depuis quelque temps, des autocollants anti-Parisiens se multiplient dans les rues de Bordeaux. Sur les stickers en question, on peut notamment lire le slogan “Parisien rentre chez toi”. Un  TGV est également représenté, faisant référence à “Océane”, la nouvelle ligne à grande vitesse qui relie la capitale à Bordeaux. Grâce à cette nouvelle ligne, le voyage s’effectue désormais en 2h04 au lieu de 3h04.

En septembre, la SNCF a relevé une hausse de 25% des voyageurs sur “l’Océane”, ce qui ne semble pas réjouir la totalité des Bordelais. En effet, certains habitants estiment que l’incitation faite aux Parisiens de s’installer en Gironde serait responsable de la montée des prix de l’immobilier. La densification de la population bordelaise et les encombrements du trafic automobile sont également pointés du doigt.

Alors qu’il s’agissait à la base d’une blague potache, on dénote de plus en plus d’autocollants fans les rues. Sur Twitter, Alain Juppé a fait part de sa colère à propos de cette campagne. Le Maire de Bordeaux a en effet déclaré :

Les attaques anti-nouveaux arrivants à Bordeaux sont une honte. J’envisage de saisir la justice. Notre ville est accueillante et le restera

Plusieurs groupes s’insurgent contre “la gentrification”

Au-delà de la campagne d’autocollants, plusieurs organismes ont fait part de leur ras-le-bol à propos de l’invitation faite aux Parisiens de venir vivre à Bordeaux. Sur Facebook, le Front de Libération Bordeluche face au Parisianisme a expliqué dans un post les raisons de sa colère. Dans leur lettre ouverte à la municipalité, on pouvait notamment lire :

Bordeaux, parlons cinq minutes. Tu essayes de jouer un rôle qui te va mal, et cela se voit […]. Depuis deux ans, tu négliges tes enfants. Tu n’offres même plus un toit à tous ceux qui viennent apprendre dans tes universités […]. Bordeaux, ne sois pas une vulgaire ville d’un soir

Bordeaux, ville d’un soir ?Après avoir été premiers sur tous les critères possibles et imaginables pendant des mois,…

Publié par FLBP – Front de Libération Bordeluche face au Parisianisme sur mercredi 18 octobre 2017

Le FLBP continue d’ailleurs à s’agrandir et compte désormais près de 7000 likes sur sa page Facebook.

Le collectif “antifasciste” Pavé Brûlant s’est lui aussi mis à l’oeuvre pour lutter contre la flambée des prix de l’immobilier. Pour dénoncer la gentrification, le collectif a tagué la chaussée et les murs du quartier Saint-Michel, où les prix de l’immobilier sont très élevés. “Saint-Mich’ nique les riche” est l’un des messages envoyé par Pavé Brûlant. Sur Facebook, le collectif s’est également insurgé contre un article publié par Sud Ouest dans lequel il était qualifié de “xénophobe”.

Notre droit de réponse aux analyses grossières du journal Sud Ouest concernant la gentrification à Bordeaux, à ses…

Publié par Collectif Pavé Brûlant sur mercredi 25 octobre 2017

Dans un registre plus léger, certaines boulangeries réclament cinquante supplémentaires aux nouveaux arrivants qui demanderaient un “pain au chocolat” au lieu d’une “chocolatine”.

Publié le jeudi 26 octobre 2017 à 18:24, modifications jeudi 26 octobre 2017 à 18:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !