Société

Béziers : Enquête ouverte après une nouvelle campagne polémique de Robert Ménard

A Béziers, des affiches en faveur du TGV ont choqué par leur caractère violent à l’égard des femmes.

Alors que Robert Ménard est un habitué des polémiques et des campagnes d’affichage choc, ce lundi 11 décembre, cette réputation ne s’est pas démentie. En effet, le maire de Béziers a annoncé sur Twitter le lancement d’une campagne en faveur de la venue du TGV dans sa commune. Le visuel retenu a créé aussitôt la polémique.

Une femme ligotée sur les rails

Ainsi, l’affiche montre une jeune femme vêtue d’une robe, ligotée et allongée sur les rails d’un chemin de fer. Alors qu’au loin arrive une vieille locomotive du 19e siècle, elle semble pousser un cri. « Avec le TGV, elle aurait moins souffert »,  peut-on lire sur l’affiche. Sous-entendant qu’elle serait morte plus vite si un TGV l’avait écrasée.

Aussitôt, la photo a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux. Sébastien Denaja, le porte-parole du Parti socialiste a ainsi demandé à Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, d’engager « sans délai des poursuites judiciaires contre l’odieuse campagne lancée par le maire de Béziers ».

Les Jeunes Insoumis ont annoncé sur Twitter avoir eux aussi porté plainte contre une de ces affiches. Ils ont accusé « l’apologie des violences faites aux femmes et du féminicide ».

Laurence Rossignol porte plainte

Mais l’indignation a atteint son paroxysme lorsque Laurence Rossignol, a porté plainte auprès du procureur de Béziers pour demander le retrait de ces affiches.

En effet, l’ancienne ministre des Droits des femmes a mis en exergue que cette affiche rappelait un drame survenu à Beauvillers (dans l’Eure-et-Loir). En effet, en juin dernier, une mère de quatre enfants âgée de 34 ans avait été assassinée par son mari. Celui-ci l’avait attachée sur les rails du TGV Paris-Nantes.

Par ailleurs, à la mi-journée, Marlène Schiappa a réagi. Elle a dénoncé une « campagne une fois de plus odieuse ». En outre, elle a indiqué avoir saisi le préfet « afin que tous les recours possibles soient étudiés et activés ».

Publié le mardi 12 décembre 2017 à 11:42, modifications mardi 12 décembre 2017 à 10:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !