Société

Baisse des aides au logement dès le 1er octobre

Le gouvernement a confirmé une réduction de 5 euros du montant mensuel des aides au logement. Elle concerne 6,5 millions de foyers

Nouvelle baisse et nouvelle protestation en vue pour le gouvernement! En effet, Matignon a annoncé samedi 22 juillet que les aides au logement allaient baisser de 5 euros par mois dès le 1er octobre.

Il s’agit d’une baisse uniforme pour les 6,5 millions de ménages qui perçoivent en moyenne 230 euros par mois. Et parmi lesquels figurant 800.000 étudiants.

Cette réduction s’appliquera à tous les foyers bénéficiaires

A confirmé le ministère de la Cohésion des territoires, en charge du logement.

Et de préciser, pour éteindre la rumeur, qu’il n’a jamais été question de supprimer les aides au logement.

il s’agit seulement de mettre en œuvre « une réforme d’économie budgétaire décidée sous le quinquennat précédent et pas encore appliquée ».

390 millions d’économies par an

En effet, la baisse des aides personnalisées au logement (APL) avait déjà été envisagée sous le quinquennat de François Hollande.

Versées par la Caisse d’allocation familiale (CAF), elles se décomposent en trois catégories. L’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familial (ALF) et l’allocation de logement social (ALS).

Ainsi, ces aides au logement représente une dépense de 18 milliards d’euros par an.

Or, la baisse de 5€ va permettre une économie de 32 millions d’euros par mois. Soit près de 100 millions d’euros d’ici la fin de l’année et 390 millions d’euros en année pleine.

Pour les seules APL, les économies se monteront à 140 millions par an au regard des 2,6 millions de bénéficiaires.

Une baisse que Jean-Noël Barrot, député de La République en marche! des Yvelines a estimé utile pour lutter contre les hausses de loyer.

Quand on donne un euro d’APL à un foyer, entre 50 et 70 centimes partent dans des hausses de loyer. Effectivement, les APL conduisent à des augmentations de loyer. Et donc, au lieu de bénéficier au locataire, elles finissent par bénéficier au propriétaire.

Si les aides au logement font l’objet de critiques quant à leur efficacité en participant notamment à l’augmentation des loyers, le premier syndicat étudiant, la FAGE, s’est insurgé contre cette mesure.

Des coupes à l’aveugle pour les associations

En effet, il a souligné qu’un étudiant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté. Et que le logement représente plus de la moitié du budget mensuel d’un étudiant.

Ceux-ci ont d’ailleurs très mal accueilli cette annonce et ont exprimé leur désarroi sur les réseaux sociaux.

Ainsi, alors que cette mesure pourrait faire économiser au gouvernement, depuis cette annonce de nombreux opposants se sont élevés contre cette baisse.

Pour Adrien Quattenens, un député de la France Insoumise :

Le gouvernement prépare presque un impôt de l’Ancien Régime. On prend aux personnes qui sont le plus dans le besoin. On vous prend cinq euros et puis on mesure pour voir si on peut vous prendre plus après.

L’heure est à la colère également du côté de la Fondation Abbé Pierre :

Les aides au logement permettent de sortir la tête de l’eau pour des retraités, des femmes seules ou des couples avec enfants en situation précaire. Cinq euros, cela suffit parfois pour payer son titre de transport ou se nourrir à la fin du mois

A rappelé Christophe Robert.

Cette baisse s’ajoute à quinze ans de mesures d’économies. L’APL n’a pas suivi l’évolution des loyers et des charges et elle a déjà été recentrée vers les foyers les plus pauvres. On a peur que la boîte de Pandore soit ouverte.

S’est inquiété le Collectif des associations unies, qui regroupe 34 organisations de lutte contre les exclusions. Celle-ci entend obtenir au plus vite un rendez-vous au ministère de la Cohésion des territoires, en charge du logement.

Des pétitions sont déjà lancées pour réclamer l’abandon de cette mesure, voire une revalorisation de l’aide.

Publié le dimanche 23 juillet 2017 à 14:20, modifications dimanche 23 juillet 2017 à 14:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !