Société

Baccalauréat 2018 : Le marathon des épreuves débute lundi 18 juin pour plus de 750.000 candidats

Dernière ligne droite pour les candidats au baccalauréat 2018. Ce lundi 18 juin, plus de 750.000 candidats vont franchir la porte des centres d’examen pour entamer une semaine marathon, dont le coup d’envoi est traditionnellement donné par la très redoutée épreuve de philosophie.

Les candidats n’ont plus que quelques heures pour réviser leurs fiches avant d’entamer le marathon du baccalauréat. Cette année, 753.148 candidats sont inscrits en métropole et dans les DOM pour les épreuves de terminale. Un chiffre en hausse de 5% par rapport à 2017. Parmi eux, 16.688 personnes passent les épreuves en candidats libres. Soit 2,2% des postulants. Plus de la moitié,53%, présentent le bac général. 26% le bac professionnel et 21% le bac technologique. Enfin, le plus jeune candidat est une élève de 11 ans. Et le plus âgé a 76 ans.

Début des épreuves le 18 juin

Les candidats au baccalauréat, qu’il soit en filière générale, professionnelle ou technologique, démarrent tous les épreuves le même jour : ce lundi 18 juin. Les bacheliers en filière économique et sociale, littéraire et scientifique, ainsi que les lycéens en filières ST2S, STMG et STHR vont plancher dès 8h sur la traditionnelle épreuve de philosophie. Ils enchaîneront ensuite sur une semaine bien remplie. Certains finiront le vendredi 22 juin, d’autres le lundi 25 juin. Les épreuves générales écrites des lycéens en filière pro seront plus condensées. En effet, elles se dérouleront du lundi 18 au mercredi 20 juin.

Les résultats seront affichés dans les lycées où les élèves ont passé les épreuves ou consultables en ligne le vendredi 6 juillet. La publication se fait en général entre 8h30 et 13h et en moyenne vers 9h ou 10h dans la plupart des académies. Chaque élève peut connaître l’heure exacte de publication des résultats en se référant à sa convocation. Les rattrapages s’étaleront jusqu’au 11 juillet.

Smartphones et montres connectés rangés dans les sacs

Tout objet qui communique avec l’extérieur est proscrit. Aussi bien les téléphones portables que les montres connectées. Ainsi, les Smartphones et montres connectées devront rester dans le sac. Par ailleurs, pour prévenir toute triche, le ministère de l’Education affirme avoir équipé toutes les académies de détecteurs de téléphones portables répartis de façon aléatoires dans les centres d’examens. Les trousses et papiers de brouillons sont également prohibés. Quant aux collations et bouteilles d’eau, eux, ils sont « tolérés ».

Le casse-tête des calculatrices

Pour ce qui est des calculatrices et après un véritable casse tête en début d’année, le ministère de l’Éducation a décidé que la calculatrice serait bien autorisée cette année. Pour mémoire, le ministère de Jean-Michel Blanquer voulait imposer pour le baccalauréat des calculatrices disposant d’un mode « examen ». Il s’était finalement rétracté.

Retard et pause pipi

Ensuite, concernant le retard autorisé, pas de nouveauté. Tout élève ayant plus d’une heure de retard à l’une des épreuves sera considéré comme absent et obtiendra donc la note de zéro. Sauf, s’il peut justifier d’une cause de force majeure. Dans ce cas, il pourra être autorisé à s’inscrire à l’épreuve de remplacement. Celle-ci sera organisée au début de l’année scolaire suivante.

Les sorties aux toilettes sont permises passée la première heure, afin de ne pas croiser les candidats retardataires. Cependant, seul un candidat après l’autre est autorisé à sortir et accompagné par un surveillant. Enfin il est possible de quitter la salle avant la fin de l’épreuve, une fois la première heure écoulée.

11 ans pour la plus jeune bachelière

La plus jeune bachelière a 11 ans. Un record historique en France. Alors que les autres fillettes vont achever leur année de 6ème, avant de partir en grandes vacances, la jeune fille de 11 ans et 10 mois seulement se prépare à passer le baccalauréat 2018. La très jeune candidate qui a souhaité garder l’anonymat, est en filière scientifique dans l’académie de Paris.

A l’inverse, le candidat le plus âgé cette année a 76 ans. Mais là, point de record puisque l’histoire du baccalauréat comprend un bachelier de 93 ans qui s’était présenté en 2015.

Bon à savoir, depuis 2017, les élèves recalés, peu importe la filière, peuvent demander à conserver les notes supérieures ou égales à 10 pendant cinq années. Ainsi, s’ils souhaitent repasser le bac en 2019, ils n’auront pas à représenter ces matières. Ils pourront donc se concentrer davantage sur les matières ratées.

Depuis 2012, le taux de réussite au baccalauréat dépasse les 80%. En 2017, 87,9% des candidats ont empoché le précieux sésame.

Publié le dimanche 17 juin 2018 à 11:37, modifications dimanche 17 juin 2018 à 10:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !