Arabie Saoudite : Les saoudiennes s’expriment sur la polémique du burkini

En cette fin d'été, le port du burkini divise l'opinion française. Le magazine "Paris Match" a voulu découvrir l'avis de saoudiennes sur cette polémique qui secoue la France.

Depuis quelques semaines, l’opinion publique française se divise au sujet du port du burkini sur les plages. Le magazine Paris Match a ainsi décidé d’envoyer une correspondante pour interroger des femmes en Arabie Saoudite sur l’habit qui fait polémique. Habitant à Riyad, la journaliste-correspondante se sent totalement immergée dans un monde où les femmes n’ont pas beaucoup de place.

En Arabie Saoudite, les femmes n’ont aucune entité juridique. Elles sont sous la tutelle d’un père, d’un fils, d’un mari ou d’un frère. Ce sont les hommes qui prennent toutes les décisions pour elles. Cependant, elles refusent d’employer le terme “aliénation”.

À Jeddah, il existe des plages privées où des femmes saoudiennes portent des maillots une-pièce ainsi que des bikinis. Fawziah, 35 ans, s’est exprimée en colère :

Y en a marre que l’on parle en notre nom. Le burkini, moi, je refuse de le porter. Cela n’a rien à voir avec la religion. Comment peut-on dire que ce vêtement permet aux femmes de se libérer ? C’est faux ! Et archi-faux ! Je me sens libre dans mon maillot deux-pièces.

Noura, 42 ans, s’en prend aux personnes qui interdisent le port du burkini :

Au nom de qui ? De quoi ? Les hommes en France, qu’ils soient politiques ou anonymes se sont-ils emparés du sujet ? Encore une fois, je constate que ce sont les hommes qui s’accaparent le sujet de la condition des femmes. Ce qu’elles doivent dire, porter comme vêtement, Burkini pas Burkini… Bref, c’est fatiguant !

Hoda, 33 ans, a vivement réagi :

Je ne comprends pas pourquoi des femmes en France se battent pour porter le Burkini, alors que nous, saoudiennes (pas toutes), nous voudrions nous débarrasser de l’abaya, du voile, de tous ces bouts de tissus qui nous enferment dans notre existence. Il y a trois ans, j’ai eu l’occasion de séjourner pour mes vacances à Cannes. Je n’ai jamais vu de femmes saoudiennes ou musulmanes porter le Burkini sur les plages. Je crois que nous nous devons de respecter les coutumes d’un pays comme la France qui nous accueille. De la même manière, lorsque des étrangers ou étrangères viennent en Arabie Saoudite, ils doivent se plier à notre culture et notre façon de vivre. Si vous voulez connaître le fond de la pensée, je pense que toute cette polemique est une provocation de femmes qui déshonorent notre religion, l’Islam. J’ai parfois honte pour elles !

En se rendant vers la Côte Ouest, la correspondante aperçoit des femmes en burkini. Cependant, elles ont préféré ne pas répondre à ses questions.

Voir les commentaires (52)

  • Ils ont interrogé que 3 femmes ? Bien sur que la plupart des femmes souhaitent porter ce qu'elles veulent, mais devons-nous leur demander de pas porter de burkini?
    Quand les femmes pourront-elles enfin s'habiller vraiment comme elles le souhaitent ?
    N'y a -t-il pas de choses plus urgentes à régler, rien que les incivilités de la vie quotidienne...

  • Je suis athée, j'ai toujours vécu en France mais parfois j'aimerais bien porter un burkini rien que pour que les mec arrêtent de te mater et de te dévisager sur la plage. C'est quand même dingue, l’islam demande (ou conseille , je ne sais pas ) aux femmes de se voiler en partant donc du principe que les hommes ne peuvent pas se retenir de regarder et mater les femmes (et en admettant que les femmes sont propriétés de l'homme, ce qui est également abject).... Peut etre qu'on prend le problème à l'envers. Peut être que si les hommes respectaient vraiment les femmes (c'est à dire pas de regard bloqués sur le décolleté, pas de commentaires, pas de "Psst psst t'es bonne", pas de main au cul et en j'en passe), les femmes n'auraient pas envie de se voiler (ce n'est pas le cas de tous les hommes, j'en conviens).

    • Je suis un homme et (malheureusement ) je suis d'accord. Trop de mecs n'ont pas de respect pour la femme, et je vois ça tt les jours. Après la religion musulmane est bien placée à ce niveau, puisque les mecs musulmans couchent en série avec des filles (mes amies me racontent TOUT ;) ) et en parallèle leur femmes ne doivent pas sortir de la maison. C'est religion est égoïste et n'as aucun respect pour la femme qui quelque part est l'esclave. Dans un siècle ou deux ou se moqueras de nous a se demander comment on a pu laisser continuer ça

  • Ils ont interrogé que 3 femmes ? Bien sur que la plupart des femmes souhaitent porter ce qu'elles veulent, mais devons-nous leur demander de pas porter de burkini?
    Quand les femmes pourront-elles enfin s'habiller vraiment comme elles le souhaitent ?
    N'y a -t-il pas de choses plus urgentes à régler, rien que les incivilités de la vie quotidienne...

  • Je suis athée, j'ai toujours vécu en France mais parfois j'aimerais bien porter un burkini rien que pour que les mec arrêtent de te mater et de te dévisager sur la plage. C'est quand même dingue, l’islam demande (ou conseille , je ne sais pas ) aux femmes de se voiler en partant donc du principe que les hommes ne peuvent pas se retenir de regarder et mater les femmes (et en admettant que les femmes sont propriétés de l'homme, ce qui est également abject).... Peut etre qu'on prend le problème à l'envers. Peut être que si les hommes respectaient vraiment les femmes (c'est à dire pas de regard bloqués sur le décolleté, pas de commentaires, pas de "Psst psst t'es bonne", pas de main au cul et en j'en passe), les femmes n'auraient pas envie de se voiler (ce n'est pas le cas de tous les hommes, j'en conviens).

    • Je suis un homme et (malheureusement ) je suis d'accord. Trop de mecs n'ont pas de respect pour la femme, et je vois ça tt les jours. Après la religion musulmane est bien placée à ce niveau, puisque les mecs musulmans couchent en série avec des filles (mes amies me racontent TOUT ;) ) et en parallèle leur femmes ne doivent pas sortir de la maison. C'est religion est égoïste et n'as aucun respect pour la femme qui quelque part est l'esclave. Dans un siècle ou deux ou se moqueras de nous a se demander comment on a pu laisser continuer ça

Ce site utilise des cookies.