Société

Antisémitisme : les musulmans s’insurgent du procès “délirant” du manifeste des 300 personnalités

Après la parution du manifeste de 300 personnalités contre l’antisémitisme, le recteur de la grande mosquée de Paris a dénoncé un procès fait aux musulmans totalement « injuste et délirant ». 

Il s’agit d’un « procès injuste et délirant » pour le recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur. En effet, lundi 23 avril il a remis en cause, dans un communiqué, la tribune de 300 personnalités, Contre le nouvel antisémitisme. Celle-ci a été publiée dimanche 22 avril dans Le Parisien. Signé notamment par Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez, Charles Aznavour ou encore Gérard Depardieu, le texte appelle à ce que « soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques » musulmanes « les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants ». Et ce, afin « qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime ».

Or, ce texte a vivement fait réagir la communauté musulmane.

Ne pas mélanger islam politique et musulmans de France

Il n’y a pas d’incitations particulières ni contre les juifs ni contre les chrétiens.

A argué Dalil Boubakeur ajoutant :

Le verset coranique dit “Lorsque vous discutez avec les gens du Livre, juifs et chrétiens ne le faites qu’avec courtoisie et respect”.

De plus, le recteur de la grande mosquée de Paris a estimé que cette tribune présentait « le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles ».

Les citoyens français de confession musulmane majoritairement attachés aux valeurs républicaines n’ont pas attendu cette tribune. Pour dénoncer et combattre depuis des décennies l’antisémitisme et le racisme antimusulman sous toutes ses formes.

Ainsi face à ce risque celui qui est président du Conseil français du culte musulman a prôné l’apaisement :

Les musulmans sont la France, au même titre que les autres communautés religieuses. Il est nécessaire d’avoir un regain fraternel.

Le recteur de la grande mosquée de Paris a également évoqué la « lassitude ». En effet, il a regretté une permanence « à faire des musulmans de France les ennemis de leurs frères juifs ».

Il n’y a pas autre chose entre nous qu’une fraternité sincère, qu’une fraternité en dieu. Qu’une fraternité humaine et respect parce que le peuple d’Israël nous apporte quelque chose.

Publié le mardi 24 avril 2018 à 10:35, modifications mardi 24 avril 2018 à 10:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !