Société

Angleterre : Dans cette entreprise les salariés fixent eux-mêmes leurs salaires

Dans l’entreprise Smarkets, les employés peuvent proposer eux-même d’avoir une augmentation. Chacun peut aussi savoir librement combien gagne ses collègues.

Dans l’entreprise Smarkets, basée à Londres, c’est l‘auto-gestion qui prime avec une grande autonomie laissée aux employés à tous les niveaux. Présentation.

Des salaires très compétitifs

C’est un concept très particulier qui ne pourrait pas s’appliquer à tous les secteurs. Mais, à Smarkets, une entreprise basée à Londres spécialisée dans les paris en ligne, les employés ont les coudées franches. Un jeune diplômé touche environ 51.000 € par an. Un ingénieur qualifié peut lui espérer un salaire à six chiffres. Et les augmentations de 10 à 30% sont la norme. Seulement, ce n’est pas le patron qui décide, mais l’employé lui-même avec ses collègues.

Comment ça marche ? C’est simple. Un employé demande dans un premier temps une augmentation. Mais, pour l’avoir, il doit demander une référence à cinq collègues et faire une proposition de salaire. L’augmentation est alors décidée au terme d’une vraie petite enquête et en comparant avec les concurrents du secteur. Mais, en cas de problème, c’est l’employé qui conserve la décision finale. Une décision qui n’est pas vraiment utilisée comme l’explique Susana, chargée de superviser les révisions salariales à nos confrères de 20 Minutes.

Il leur faudra ensuite rendre des comptes à leurs collègues. Ce qu’il y a de bien avec la transparence salariale, c’est que, par défaut, elle permet l’équité dans l’entreprise.

Pour ne rien gâcher, dans une ambiance très Silicon Valley, les employés ont aussi accès à une table de baby-foot, des jeux vidéo et des cuisiniers sont à leur disposition chaque jour. Ça donne envie non ?

Publié le lundi 2 avril 2018 à 9:51, modifications lundi 2 avril 2018 à 9:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !