Société

Un an après, les tatoueurs du Bataclan prennent un nouveau départ

Après les attentats du 13 novembre 2015 les tatoueurs du Bataclan, comme on les surnomme, avaient baissé le rideau. Eux ce sont Julie et Hippolyte. Et pour BFM TV ils dévoilent leur nouveau projet.

Tatoueurs et tatoués connaissent très bien le Bataclan, au moins de nom, s’ils n’ont pas déjà assisté à un concert dans la salle parisienne. Certains connaissent le groupe qui s’est produit ce 13 novembre 2015, les Eagles of Death Metal. Il faut dire que le monde du tatouage a un lien étroit avec l’univers musical du rock-métal. De nombreuses personnes côtoyaient le salon de tatouage Black Bird Tattoo. Juste après l’attaque de la salle de concert, l’équipe de Black Bird Tatoo avait annoncé la fin de leur aventure :

Voilà déjà plus de trois ans que Black Bird Tattoo a vu le jour dans ce lieu mythique qu’est le Bataclan… Vous avez été très nombreux à nous faire confiance et à nous suivre dans cette belle aventure. À vous tous, un grand merci du fond du coeur… C’est avec grande tristesse qu’Hippolyte et moi vous annonçons la fermeture définitive de la boutique. En effet, Black Bird Tattoo baissera le rideau pour la dernière fois le samedi 30 avril 2016..

Un an plus tard, la mythique salle de concert a réouvert ses portes, après plusieurs mois de travaux. Le public présent au concert de Sting ont découvert une salle identique qui a su garder l’esprit d’avant le 13 novembre. Quant à Julie et Hippolyte, ils ont pris un nouveau départ. A nos confrères de BFM TV, ils parlent de leur nouveau projet.

Ils se sont connus au café du Bataclan puis au salon de tatouage du Bataclan. Si leur associée Alix a fait le choix de retourner au Canada, Hippolyte et Julie, eux, ont décidé de rester et de se reconstruire une nouvelle vie. Hippolyte et Julie ont tenté de poursuivre leur activité dans le XIe arrondissement, devenu depuis un véritable mémorial et objet de curiosité. Et

Parce qu’il ne faut pas les oublier

comme l’a si bien dit Sting ce samedi soir, Hippolyte et Julie ouvriront Tôpette, une sorte de speakeasy (inspirés des lieux clandestins new-yorkais qui foisonnaient sous la prohibition). Le principe est simple : il faut connaître le lieu pour y mettre les pieds. La plupart de ces bars font le plein et proposent une carte à cocktails savamment élaborée. En plus d’une décoration toujours soignée, ils proposent une carte à cocktails savamment élaborée. Comme le confie Julie à BFM TV

La première étape, c’était de se retrouver, la deuxième de retrouver le lieu. Mais désormais, il n’y aura plus de tatouage ici

Elle évoque avec émotion cette nuit tragique

J’ai installé tout le monde, j’ai dit ‘l’eau c’est ici, les toilettes, c’est là. Vous ne me posez pas de question, vous faites comme chez vous.

Une expérience douloureuse qui va renforcer le duo qui finira par retourner au Bataclan comme associés. Pour le tatouage, ce n’est plus le lieu.

Publié le dimanche 13 novembre 2016 à 12:10, modifications mardi 22 novembre 2016 à 10:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !