Société

Alimentation : Le saumon bio plus pollué que le non bio ?

Une étude du magazine 60 millions de consommateurs tente de démontrer que le saumon bio est plus contaminés que ceux de la filière conventionnelle. Décryptage.

Ce n’est pas la première fois que le saumon bio ou non est pointé du doigt. Toutes les années, à la même époque, les avis divergent concernant les espèces sauvages et celles issues de l’élevage.

Selon une étude du magazine 60 millions de consommateurs, parue ce jeudi 24 novembre, le bio ne serait pas nécessairement le meilleur choix pour certains aliments, et c’est le cas du saumon bio qui serait plus toxique que le saumon sauvage.

En effet, 60 millions de consommateurs, en partenariat avec l’émission de France 3 Thalassa, a analysé en laboratoire dix pavés de saumon frais et quinze saumons fumés ; certains étaient bio et d’autres non bio.

Après avoir examiné dans le moindre détail tous les spécimens, les scientifiques ont constaté que les saumons bio avaient une contamination plus forte pour les métaux comme l’arsenic et le mercure. Un résultat qui serait lié à son alimentation.

L’Agence Bio a tenu à rassurer les consommateurs sur la qualité des saumons bio. Elle a ainsi déclaré que si des traces de contaminants ont été relevées, ces derniers sont en dessous des limites fixées par la réglementation européenne et ne présentent donc pas de danger pour la santé.

Cette enquête, qui est dévoilée à quelques semaines des fêtes de Noël, pourraient pousser les gastronomes à délaisser le saumon bio.

Publié le vendredi 25 novembre 2016 à 16:02, modifications vendredi 25 novembre 2016 à 16:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !