Actualité

Sex-tape de Valbuena : La Cour de cassation donne raison à Karim Benzema

Karim Benzema contestait devant la Cour de cassation la régularité de l’enquête dans la tentative de chantage à la sex-tape contre le joueur Mathieu Valbuena.

La Cour de cassation a annulé mardi 12 juillet la décision de la cour d’appel de Versailles. Celle-ci avait validé en décembre l’enquête dans l’affaire de la tentative de chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena. Ainsi, elle a donné gain de cause à Karim Benzema.

Or, la haute juridiction a désigné la cour d’appel de Paris pour statuer de nouveau sur l’enquête.

«  Benzema n’a absolument rien à se reprocher dans cette affaire »

Si elle suit la décision de la Cour de cassation, la chambre de l’instruction n’a pas d’autre choix que d’annuler la totalité de la procédure.

A déclaré Maître Patrice Spinosi, avocat de Karim Benzema à la Cour de cassation.

De son côté, l’avant-centre du Real Madrid s’est dit « satisfait » de cette décision, selon son autre conseil Maître Sylvain Cormier.

Mais nous n’oublions pas que le combat principal, c’est la démonstration de son innocence. Karim Benzema n’a absolument rien à se reprocher dans cette affaire.

La défense de Karim Benzema mettait en cause la loyauté de l’intervention dans l’enquête d’un policier qui s’était fait passer pour un émissaire de Mathieu Valbuena.

L’affaire avait débuté en juin 2015 lorsque Mathieu Valbuena avait reçu un appel d’un maître-chanteur menaçant de divulguer une vidéo intime. Il lui proposait de trouver un arrangement, sans évoquer de montant à payer.

Rapidement après les premiers appels, les maîtres-chanteurs avaient intimé à Mathieu Valbuena de désigner une personne de confiance pour négocier.

C’est alors qu’avait été désigné un commissaire de police, qui s’était présenté sous le pseudonyme de Lukas.

La défense de Karim Benzema, soupçonné d’avoir incité Valbuena à payer, n’a eu de cesse de dénoncer l’intervention de ce policier. Elle l’a toujours considéré comme déloyale.

Ainsi, elle avait contesté la validité de l’enquête devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles.

En vain : cette dernière avait validé les investigations en décembre.

Des proches de Karim Benzema mis en examen. 

Cependant, l’enquête avait permis d’identifier les cerveaux présumés de l’entreprise de chantage, Mustapha Zouaoui et Axel Angot.

Deux hommes qui gravitent depuis des années autour des footballeurs, ainsi que le corbeau présumé, Younès Houass.

De plus, Mustapha Zouaoui et Axel Angot s’étaient ensuite tournés vers Karim Zenati, un ami de Karim Benzema, afin que l’attaquant du Real Madrid pousse Mathieu Valbuena à payer.

Ils ont été mis en examen pour tentative de chantage ou complicité et participation à une association de malfaiteurs.

Enfin, si les magistrats parisiens qui auront à statuer prochainement sur le dossier suivent les motivations de la Cour de cassation, la principale conséquence serait l’annulation des écoutes téléphoniques.

Celles-ci mettent notamment en cause Karim Benzema et constituent le principal élément à charge contre lui.

Publié le mercredi 12 juillet 2017 à 9:03, modifications mercredi 12 juillet 2017 à 7:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !