Actualité

Sète : Les rues de la ville inondées…de vin

50 000 litres de vin ont été déversés dans les rues de la ville suite à un sabotage.

Dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 août, plusieurs dizaines de milliers de litres de vin ont été déversés des cuves d’un négociant de vin dans la ville de Sète dans l’Hérault.

Selon les informations du site Infos-h24, il s’agit d’un acte de sabotage. Le vin des cuves Biron a inondé plusieurs rues de la ville, depuis le quai d’Orient, vers l’avenue du Maréchal-Juin et la rue Léon Magurno. Ces hectolitres de vin provenaient de cinq cuves de l’entreprise de négociant en vins.

https://twitter.com/RhoneaOfficiel/status/760728024308445189

Dès que le breuvage a envahi les parkings souterrains, les habitants de la ville ont appelé les pompiers. Les sapeurs-pompiers de Sète sont intervenus rapidement ainsi que les policiers de la Sécurité publique du commissariat de la ville.

Si la police s’est refusée à tout commentaire quant à l’origine de l’incident, le sinistre a été maîtrisé. En effet, une demi-heure après la mise en service du système de pompage, la chaussée était dégagée et l’inondation maîtrisée.

Selon la presse locale, le gardien de la cave a révélé qu’il avait entendu le son de la porte se déverrouillée, puis il a vu une vingtaine de personnes portant des masques.

Les journalistes d’Infos-h24 ont annoncé que l’auteur du vandalisme était le Comité régional d’action viticole (le CRAV). Ce dernier a accusé certains négociants qui importent du vin espagnol et qui pratiquent du dumping.

En effet, le CRAV a revendiqué ce mercredi 3 août qu’il avait mené cette action commando menée mardi soir au préjudice des établissements viticoles Biron.

Dans une interview filmée, un des représentants a tenté de justifier ses actes :

On est pas assez entendus, on a beau interpeller les syndicats, faire un maximum d’interventions, on voit que ça ne porte pas ses fruits.

Publié le jeudi 4 août 2016 à 11:52, modifications jeudi 4 août 2016 à 14:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !