Actualité

Ce qui se cache derrière l’industrie de la laine est terrible…

Les moutons souffrent le martyr pendant des années

Derrière l’industrie de la laine se cache une terrifiante réalité. La vie des moutons est tout simplement terrible… Zoom sur ces pratiques qui ne sont malheureusement pas rares…

On parle souvent des animaux qui sont maltraités par l’homme. Mais il y en a certains auxquels on pense moins que d’autres. C’est le cas des moutons maltraités dans l’industrie de la laine. Les enquêtes menées par l’association PETA aux Etats-Unis sont édifiantes. On se rend rapidement compte que les moutons et les agneaux sont des victimes. Les victimes d’une industrie inhumaine qu’il faut impérativement dénoncer…

Car oui, c’est en parlant de cette industrie de la laine, et de tout ce qui se cache derrière, que les hommes peuvent prendre conscience de ce qui se cache dans leur garde-robe. La laine est un matériau noble, mais il est obtenu au prix de la souffrance d’animaux innocents. Voici exactement le calvaire que vivent les moutons tristement condamnés dès leur plus jeune âge à des souffrances d’une cruauté difficile à accepter…

Une vie douloureuse

Les moutons qui sont spécifiquement élevés pour leur laine sont maltraités. Souvent, ils sont violemment tondus, et blessés. Ils sont élevés à coups de pieds, sont régulièrement frappés, sont mutilés, séparés de leurs familles. Vous allez voir que récupérer la laine des moutons n’est pas aussi joli qu’on peut le voir dans les dessins animés. C’est une véritable torture pour l’animal, qui est contraint de souffrir en  silence pendant de trop nombreuses années.

Et tous ces constats ne sont pas exagérés. C’est bel et bien la triste réalité de la vie terrible et de la mort douloureuse de ces animaux qui sont égorgés et agonisent de longues minutes sur le sol des ateliers dans des pays lointains.

Des animaux sensibles

Le mouton est un animal particulièrement intelligent, et très sensible. IL est inoffensif, et porte une importance toute particulière à la famille. Les béliers protègent leurs familles, jusqu’à risquer leur propre vie. Les brebis quant à elles s’occupent des agneaux, jusqu’à ce qu’ils soient autonomes.

Les moutons vivent en troupeaux, et ne se séparent jamais. Sauf quand l’homme intervient, et les forcent à vivre chacun de leur côté. Ils sont alors terrorisés, traumatisés, et affaiblis. Car oui, il y a les blessures physiques de l’animal, mais il y a aussi les souffrances psychologiques. Le mouton souffre, est malheureux, et mène une vie terrible, pour un simple besoin de laine

Des cruautés extrêmes

Les moutons sont cruellement traités, notamment dans les élevages lainiers argentins, dans les hangars de tonte australiens, ou encore dans les élevages chiliens. Et ce ne sont que quelques exemples parmi des centaines. L’association PETA Etats-Unis s’est intéressée de très près à ces établissements, et le résultat de cette enquête est ignoble. Les images sont insoutenables pour tous ceux qui aiment les animaux. Et surtout, elles surprennent beaucoup de monde, car on n’imagine pas que derrière l’industrie de la laine se cache cette infâme réalité.

Sur les séquences vidéos qui ont été filmées en caméra cachée par les bénévoles, on découvre des scènes très violentes. On voit ainsi par exemple des employés qui coupent les oreilles des agneaux, ou leur découpent la queue, sans antidouleur bien entendu. Ils placent également des anneaux sur le scrotum de l’animal.

Les tondeurs frappent les moutons. Avec leurs poings souvent, mais aussi avec des pinces électriques. Ils les projettent sur le sol, les ruent de coups de pieds et les piétinent. Pourquoi ? Et bien pour que l’animal ne bouge pas pendant la tonte, et que ça aille plus vite. La tonte est tellement rapide et faite à la va-vite que bien souvent, les moutons sont gravement blessés et saignent beaucoup. Lorsque la plaie est trop béante, les tondeurs recousent l’animal à vif.

C’est une cruauté absolument terrible, les moutons souffrant le martyr. Et malheureusement, ce n’est pas une exception. Ce constat a été fait dans de très nombreux élevages, u compris dans les établissements qui affirment être rigoureux et respecter les animaux.

Et le pire, c’est que ce calvaire dure des années. Les moutons endurent ces maltraitances de nombreuses années…

Le transport des moutons

Derrière cette industrie de la laine se cache également une autre pratique. Certains pays, comme l’Australie, élèvent les moutons en plein air. L’Australie est d’ailleurs le premier pays producteur de laine dans le monde. Bref, ils élèvent les moutons. En apparence c’est très joli de voir ces moutons paître dans les champs. Mais derrière, c’est une toute autre réalité. Ils sont violemment tondus, souffrent le martyr pendant des années et des années. Et leur enfer ne s’arrête pas là.

Lorsqu’ils sont assez âgés et qu’ils ont donné toute la laine qu’ils pouvaient, ils sont chargés à bord de bateaux, direction l’Afrique ou le Moyen-Orient. Le transport est une véritable torture pour les animaux qui sont entassés sans le moindre respect. Les images sont édifiantes. On entend les moutons hurler de désespoir, entassés. Ils ne peuvent pas s’allonger, et sont contraints à rester debout pendant le transport…

De nombreux moutons meurent pendant le trajet qui dure parfois plusieurs semaines. La chaleur est écrasante… Mais ceux qui survivent posent les pattes dans des pays qui n’ont aucun respect pour les animaux.  Ils sont alors égorgés en pleine conscience. C’est sur le sol de hangars que les moutons attendent leurs tours. Les bourreaux sont munis d’un simple couteau, et leur tranchent la gorge. L’agonie dure plusieurs minutes. Une triste fin pour un animal qui a déjà tellement souffert au cours de sa vie.

Que faire ?

Les solutions pour mettre fin au calvaire des moutons à laine sont peu nombreuses. Il faut parler de cette triste réalité, la partager, l’écrire, la diffuser. Le public n’est pas toujours au courant de l’horreur qui se passe dans l’industrie de la laine.

Mais il faut également encourager les consommateurs à exclure la laine de leur garde-robe. D’ailleurs, l’acteur Joaquin Phoenix a participé à une publicité, dans le but d’encourager les Américains à exclure la laine de leur garde-robe, expliquant que cette laine était obtenue en maltraitant les moutons.

Il faut attirer l’attention sur ces animaux qui n’ont rien demandé à personne, et qui souffrent en silence dans le monde entier. Pour qu’un jour, ces actes de cruauté envers les animaux cessent définitivement…

Publié le vendredi 30 juin 2017 à 10:55, modifications mardi 4 juillet 2017 à 11:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires