Santé

Virus Zika : Etat d’urgence décrété par le Honduras

La propagation rapide du virus Zika fait craindre des peurs. Comme la dengue et le chikungunya, il se transmet par une simple piqûre de moustique. Le gouvernement du Honduras vient de prendre des mesures drastiques en déclarant l’état d’urgence national.

L’inquiétude monte face au virus Zika. Se propageant de manière explosive, il est notamment soupçonné de causer des troubles neurologiques ou encore des malformations congénitales si bien que le gouvernement du Honduras a décrété, lundi 1er février 2016, l’état d’urgence national. Rien que depuis le mois de décembre 2015, le Honduras a ainsi enregistré près de 3949 cas de contamination.

Zika nous cause beaucoup de tort parce que le nombre de contaminés augmente chaque jour de manière alarmante.

A déclaré la ministre de la Santé du Honduras, Yolani Batres, au cours d’une conférence de presse. Elle a appelé ses concitoyens à prendre des mesures drastiques afin de lutter contre la propagation du virus Zika comme : nettoyer leurs maisons ou de ne plus utiliser les conteneurs d’eau, véritables nids à reproduction des moustiques ; utiliser des répulsifs et des moustiquaires pour se protéger et éliminer les eaux stagnantes.

Zika est devenu un sujet de préoccupation mondial et la nouvelle psychose sanitaire mondiale après Ebola. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié lundi à Genève l’épidémie d’ :

urgence de santé publique de portée mondiale

Accusée de ne pas avoir été assez réactive lors de l’épidémie d’Ebola, l’OMS a annoncé toute une série de recommandations pour mieux lutter contre cette nouvelle menace.

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, s’est toutefois dit lundi confiant dans le bon déroulement des JO, malgré l’épidémie. Les Jeux Olympiques de Rio sont maintenus et auront lieu comme prévu en août prochain. Le Brésil, pays le plus touché par le Zika, déconseille toutefois aux femmes enceintes de se rendre dans le pays par mesure de précaution. Il n’existe pour l’instant aucun traitement ni aucun vaccin.

En France, quelques cas ont été signalés. Doit-on craindre une épidémie mondiale ?

Publié le mardi 2 février 2016 à 15:23, modifications vendredi 12 février 2016 à 11:59

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires