Santé

Un simple bâton peut désormais identifier les risques d’un AVC

Il est désormais facile de détecter rapidement les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC). Ceci, grâce à un dispositif unique qu’un centre hospitalier français a mis en place. Ce dispositif original prend la forme d’un bâton.

La World Stroke Organization a estimé, en 2008, que 17,3 millions des décès étaient liés aux maladies cardio-vasculaires. Ce chiffre représente 30% de la mortalité totale.

Parmi ces 30%, 6 millions de personnes meurent d’un accident vasculaire cérébral. Autrement dit, l’AVC est plus mortel que le paludisme, la tuberculose et le sida réunis. Si la situation au niveau mondial est alarmante, la France a aussi du souci à se faire.

En effet, un Français a un AVC toutes les quatre minutes en France. En conséquence, tous les moyens permettant de détecter rapidement cette maladie sont accueillis de bonne grâce.

Un test gratuit pour les plus de 65 ans

Justement, des neurologues du CHU de Bordeaux ont mis au point un nouveau dispositif permettant de détecter rapidement les risques d’AVC. Cette méthode est actuellement testée dans 18 pharmacies de la ville de Pessac, en Gironde. Ce dispositif a la forme d’un bâton. Il permet de déterminer s’il faut pratiquer un électrocardiogramme (ECD) sur un individu. L’ECG permet d’avoir une représentation graphique de l’activité électrique du cœur.

Il faut signaler que ce dispositif est mis gratuitement à la disposition des personnes âgées de plus de 65 ans.

Tenir le bâton pendant une minute suffit à avoir un diagnostic

Les personnes voulant faire le test devront juste tenir les deux extrémités du bâton pendant une minute. Par conséquent, si une lumière verte s’affiche, la personne est en bonne santé. Par contre, si elle est rouge, cela signifie que le rythme cardiaque de la personne est irrégulier. Pour ce second cas, le pharmacien peut réaliser un ECG sur le patient pour mesurer l’activité électrique de son cœur.

La Journée mondiale de la lutte contre les AVC se tiendra le lundi 29 octobre 2018. A cette occasion, Radio France Internationale accueillera Isabelle Florentin, une spécialiste de l’AVC qui en a elle-même été victime à 36 ans.

Publié le mercredi 31 octobre 2018 à 14:33, modifications mercredi 31 octobre 2018 à 13:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !