Santé

Un Britannique contracte une “super gonorrhée” pendant un voyage en Asie

La maladie serait notamment capable de résister aux antibiotiques. Les médecins cherchent désormais ses différents partenaires sexuels.

C’est une première mondiale. Un Britannique a été infecté par une “super gonorrhée” lors d’un voyage en Asie du Sud-Est. La maladie sexuellement transmissible se révèle résistante aux antibiotiques habituels.

Premier cas de résistance

Il se serait sans doute bien passé de cette première mondiale. Après une rencontre sexuelle en Asie en début d’année, un Britannique a été contaminé par une nouvelle souche de la gonorrhée. Celle-ci se révèle résistante aux antibiotiques normalement utilisés pour soigner cette infection.

Il s’agit du premier cas qui résiste aux traitements.

a déclaré la docteure Gwenda Hughes du ministère de la Santé publique d’Angleterre.

Sa partenaire au Royaume-Uni ne semble pas avoir été touchée, mais les médecins cherchent désormais à identifier les autres partenaires sexuels que la victime a pu avoir. Pendant ce temps, l’homme reçoit un autre traitement, mais il faudra attendre mi-avril 2018 pour connaître son efficacité selon nos collègues de The Independent.

La gonorrhée est une maladie sexuellement transmissible qui se transmet après un rapport sexuel non protégé. Les symptômes apparaissent de 2 à 7 jours après l’infection chez l’homme, plus rarement chez les femmes. On trouve du pus jaune et verdâtre qui s’échappe du pénis ou encore un fort besoin d’uriner chez l’homme. Le pénis peut aussi être rouge et enflé. Chez les femmes, il s’agit le plus souvent d’écoulements vaginaux jaunes ou verts. En revanche, les complications peuvent entraîner chez elles l’infertilité.

Publié le jeudi 29 mars 2018 à 16:42, modifications jeudi 29 mars 2018 à 15:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !