Santé

Un adulte sur six est touché par l’obésité…

C’est la mauvaise nouvelle qui a été annoncée le jeudi 20 octobre par l’office statistique Eurostat : plus de la moitié des adultes de l’Union Européenne sont en surcharge pondérale et un sur six est obèse… Il est grand temps de tirer la sonnette d’alarme…

Et oui, les adultes européens sont trop gros ! C’est la conclusion de cette étude très sérieuse qui a été menée par l’office statistique Eurostat. On constate ainsi que 51.6% des adultes sont en surcharge pondérale, et que 15.9% sont carrément considérés comme obèses !

Alors il faut savoir que la proportion d’obèses la plus importante est à Malte puisque dans ce petit pays, 26% des adultes âgés de plus de 18 ans sont obèses. En Lettonie, en Hongrie, en Estonie et au Royaume-Uni, le taux d’obésite est également important puisqu’il touche 20% de la population adulte.

Les taux les plus bas sont observés en Roumanie avec seulement 9.4% d’obèses, puis en Italie, aux Pays-Bas et en Belgique qui sont les bons élèves de ce classement. Des chiffres intéressants qui reflètent les habitudes alimentaires de ces pays.

L’étude, particulièrement intéressante, explique également que l’âge entre en ligne de compte puisque seuls 5.7% des jeunes adultes de 18 à 24 ans sont touchés par l’obésité, alors que 22.1% des adultes de 65 à 74 ans sont considérés comme obèses. Le niveau d’éducation entre également en jeu : plus le niveau d’éducation est élevé, plus le taux d’obésité diminue… En revanche, le sexe n’est pas un critère à prendre en compte, les hommes et les femmes étant autant touchés par l’obésité les uns que les autres…

On nous annonçait que l’obésité était le mal du siècle, et que d’ici quelques années, le surpoids serait plus meurtrier que la cigarette… En découvrant ces chiffres, on se dit que c’est peut-être vrai… Qu’en pensez-vous ?

Publié le vendredi 21 octobre 2016 à 12:23, modifications vendredi 21 octobre 2016 à 7:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !