Santé

Tabac : un vaccin pour arrêter de fumer

Vendredi dernier, 11 mars 2016, un groupe de chercheurs américains a divulgué un vaccin qui éliminerait les effets de la nicotine sur le corps.

Seulement un fumeur sur quatre arrête de fumer pendant au moins six mois. Tous les autres finissent par se rendre à la nicotine et reprennent leurs vieilles habitudes. Mais maintenant, une nouvelle étude parue dans le Journal of Medicinal Chemistry, promet d’aider les fumeurs à éliminer une bonne fois pour toute cette mauvaise habitude.

En effet, les chercheurs américains en immunologie et en biochimie du Worm Institute for Research and Medicine ont mis au point un vaccin qui supprime l’effet de la nicotine sur le corps. Il stimulerait la fabrication d’anticorps contre la nicotine qui stopperaient cette substance avant qu’elle atteigne le cerveau. Sans dépendance, les fumeurs arrêteraient de fumer plus facilement.

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques tentent de développer un vaccin comme celui-ci. Deux vaccins avaient déjà été conçus pour attaquer directement le mal à la source, mais sans succès. Cette fois-ci, les chercheurs ont obtenu de meilleurs résultats : empêcher la nicotine de procurer du plaisir.

L’équipe dirigée par le chimiste Nicolas Jacob a donc pensé à ce nouveau mécanisme qui oblige le système immunitaire à attaquer la nicotine. Ce vaccin a pour le moment été testé sur des souris, chez qui les chercheurs ont pu observer que dans les dix minutes suivant l’injection, les effets associés à la nicotine avaient diminué. Plus important encore, son taux était plus faible dans le cerveau, et cela même plusieurs mois après l’essai.

Il ne manque plus qu’à tester le vaccin chez l’homme et à réaliser des essais cliniques pour vérifier son efficacité.

Publié le mercredi 16 mars 2016 à 10:11, modifications mercredi 16 mars 2016 à 8:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !