Santé

Tabac : le Turkménistan interdit la vente de cigarettes

Le Président Gurbanguly Berdimuhamedow a interdit la vente de cigarettes et de tous produits liés au tabac dans son pays, le Turkménistan.

Trois ans après l’interdiction de fumer en public, en 2013, le président du Turkménistan, Gurbanguly Berdimuhamedow, a signé un décret qui met hors la loi la vente des produits du tabac sur tout le territoire du pays.

Lors d’une réunion gouvernementale retransmise à la télévision le 5 janvier, le président Turkmène, dentiste de formation, avait exigé des mesures massives pour éradiquer le tabac et menacé de renvoyer le directeur de l’agence antidrogue, dont l’action avait été jugée insuffisante en la matière.

Si les cigarettes ont disparu des étalages, les magasins vendent désormais les paquets de cigarettes sous le manteau. Cependant, les marchands qui oseraient violer la nouvelle loi et qui seraient pris en flagrant délit de vente de cigarettes s’exposeraient à une amende de plus de 1 800 euros. Une somme équivalente à dix mois de salaire.

A l’instar de son voisin le Bhoutan qui a interdit la vente de tabac il y a plus de 10 ans, le Turkmenistan a vu se développer un commerce parallèle où le prix du paquets peut atteindre la somme de 12 euros et où la vente de cigarettes se fait même à l’unité.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la dictature du Moyen-Orient ne dénombre que 8 % de fumeurs. Un résultat visiblement insuffisant aux yeux de son président, Gurbanguly Berdymuhamedow.

 

Publié le dimanche 31 juillet 2016 à 10:07, modifications dimanche 31 juillet 2016 à 10:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !