Santé

Surveiller votre sommeil ne vous aiderait pas à mieux dormir

Vouloir trop mesurer son sommeil augmenterait au final le stress.

On veut tout contrôler. Y compris notre sommeil. Grâce à de nombreux objets connectés, on peut désormais tout savoir de comment on dort. Mais, ça ne serait pas vraiment une bonne idée.

Une source d’angoisse

Bracelets, oreillers ou même matelas connectés. La chambre à coucher est devenu l’une des pièces les plus high-tech de la maison. Mais, cette volonté de contrôler jusqu’à la façon dont nous dormons aurait en fait des effets contre-productifs. C’est ce que révèle une étude américaine publiée par le Journal of Clinical Sleep Medicine.

De plus en plus de patients se font soigner pour des troubles du sommeil auto-diagnostiqués comme un manque de sommeil ou des problèmes d’insomnie observés sur leur dispositif

détaillent ainsi les auteurs de l’étude. Concrètement, gérer son sommeil devient une source d’angoisse. Un utilisateur est ainsi allé avoir son médecin pour “irritabilité, troubles cognitifs et fatigue”. Des symptômes qui devenaient visibles quand il n’avait pas les 8 heures de sommeil recommandées par son application expliquent nos collègues de The Independent. Bilan ? Selon les scientifiques, oubliez les applications et les accessoires. Bien souvent, votre corps saura mieux ce dont il a vraiment besoin.

Publié le lundi 9 avril 2018 à 7:33, modifications dimanche 8 avril 2018 à 19:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !