Santé

Sida : Prés de 25 000 personnes en France ignorent leur contamination

C’est un chiffre éloquent qui vient d’être dévoilé. En effet, près de 25 000 personnes sont porteurs du VIH sans le savoir. C’est à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA qui aura lieu le 1 er décembre, que les autorités sanitaires veulent mettre l’accent sur les différents modes de dépistages.

“Le SIDA, il ne passera pas par moi”, souvenez-vous de ce slogan publicitaire des années 90. Il est malheureusement encore d’actualité. C’est lors de la journée mondiale de Lutte contre le SIDA qui aura lieu le 1 er décembre prochain que les autorités sanitaires expliquent les différentes méthodes de dépistage du SIDA.

Des personnes infectées sans le savoir

En 2016, prés de 6000 personnes ont découvert leur séropositivité et selon l’agence sanitaire pas moins de 25 000 personnes seraient atteintes du Sida sans le savoir. Bien évidemment, le seul moyen de connaître sa sérologie est le dépistage. De ce fait, au cours du mois de décembre quatre affiches seront diffusées sur le net et dans les rues. En effet, François Bourdillon, directeur général de Santé publique France explique l’urgence de se faire dépister si l’on a un doute sur une possible contamination :

Plus on connaît tôt son statut sérologique, plus le bénéfice est grand. Le risque de transmettre le VIH à un partenaire pour une personne traitée avec une charge virale indétectable est quasi nul. Mais la seule façon de connaître son statut sérologique, c’est le dépistage.

Il existe 4 modes de dépistage

-Le test en laboratoire d’analyses médicales prescrit par un médecin est remboursé sur ordonnance.

-Le test dans un CeGIDD (centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites et des IST). Ce test est gratuit, anonyme et sans rendez-vous.

– Le TROD (Test Rapide d’Orientation Diagnostique) réalisé par les acteurs associatifs est gratuit, anonyme, et permet d’avoir un résultat rapide. En outre, cette forme de dépistage permet d’être accompagné par des chargés de prévention formés.

L’autotest, en vente dans les pharmacies, permet de faire le test soi-même et d’obtenir un résultat rapide, grâce à une goutte de sang. Il a été conçu par la société française AAZ et se présente sous la forme d’un kit. Il est vendu sans ordonnance entre 25 et 30 euros, non-remboursable.

Besoin d’aide?

Par ailleurs, si vous avez un doute sur une possible contamination, vous pouvez appeler La Plateforme Info Sida Service au 0-800-840-800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit). Des personnes, vous conseilleront et vous aideront à utiliser et comprendre les résultats du test. Ce service téléphonique est ouvert 7 /7 et 24h/ 24h.

Publié le mardi 28 novembre 2017 à 16:34, modifications mardi 28 novembre 2017 à 15:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !