Santé

Sida : L’espérance de vie des malades a considérablement augmenté

Les trithérapies semblent efficaces

Les malades atteints du Sida ont vu leur espérance de vie considérablement augmenter…

C’est une nouvelle plutôt positive qui a été annoncée ce jeudi dans la revue britannique The Lancet HIV. En effet, les malades atteints du Sida en Europe et en Amérique du Nord ont vu leur mortalité réduire de façon considérable. Grâce à l’arrivée des trithérapies en 1996, les malades ont en effet gagné 10 ans d’espérance de vie.

Quelle espérance de vie pour les malades ?

L’espérance de vie d’un patient de 20 ans atteint du Sida, qui a commencé son traitement à partir de 2008 et qui n’est pas décédé au cours de la première année, peut vivre 73 ans pour les hommes et 76 ans pour les femmes. C’est finalement presque pareil que les hommes et les femmes en bonne santé. Ces derniers ayant une espérance de vie en moyenne de 78 ans.

Ce sont plus de 88 000 patients qui ont été étudiés dans le cadre de cette étude. Ils vivent en Europe et en Amérique du Nord, et ont suivi un traitement par antirétroviraux entre 1996 et 2010. Cependant, on constate que le nombre de décès est moins important chez les patients qui ont débuté le traitement plus tard, c’est-à-dire à partir de 2008. Les progrès sont en effet considérables car les médicaments récents sont bien moins invasifs et comportent moins d’effets secondaires. Les malades prennent moins de cachets qu’avant, et le virus se reproduit bien moins rapidement.

Les traitements sont efficaces

Depuis 20 ans, les traitements sont de plus en plus efficaces. Il s’agit de combinaisons complexes d’antirétroviraux. Les traitements appelés trithérapies sont utilisés depuis 1996. Elles associent au moins trois substances permettant d’empêcher le virus VIH de se reproduire. En outre, ce traitement arrête les dommages causés par le virus sur le système immunitaire.

L’un des auteurs de l’étude, Adam Trickey, a ainsi expliqué :

Les traitements modernes sont très efficaces, ce n’est donc vraisemblablement pas l’amélioration des médicaments qui réduira davantage la mortalité des patients infectés par le virus du sida. Nous devons maintenant nous focaliser sur les questions liées au bon suivi des traitements, au diagnostic tardif de l’infection au VIH ainsi qu’au diagnostic et au traitement des affections associées.

Quelques nuances

Les résultats de l’étude sont donc très encourageants. Mais ils démontrent également que les améliorations sont nettement moins visibles chez les patients qui ont été infectés à cause des injections de drogue. Ce qui est de moins en moins le cas. Et ce qui explique donc que les patients qui ont débuté le traitement ces dernières années, voient leur espérance de vie nettement augmenter.

Quoiqu’il en soit, c’est une bonne nouvelle. Une nouvelle pleine d’espoir pour les malades atteints du Sida.

Publié le vendredi 12 mai 2017 à 10:56, modifications vendredi 12 mai 2017 à 10:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !