Santé

Sept millions de morts par an à cause de la pollution de l’air

Une pollution qui serait mortelle à l’extérieur mais aussi à l’intérieur selon un rapport.

C’est une analyse effrayante sur la pollution que vient de délivrer l’Institut américain Health Effects Institute (HEI). 95% de la population mondiale respirerait un air pollué. 

Plus mortel que l’alcool

Chaque année, l’institut HEI dresse son rapport sur l’état de l’air dans le monde. Son édition 2018 dresse un très sombre tableau.  4,3 millions de personnes seraient mortes à cause de la pollution extérieure en 2016. La moitié de ceux-ci en Chine ou en Inde.

Il s’agit aujourd’hui de la 6e cause de mort précoce dans le monde. Un classement qui lui permet de dépasser l’alcool ou encore le manque d’activité physique. En cause, les particules fines tout d’abord qui cause des maladies cardiaques, des cancers ou des accidents respiratoires. Selon l’OMS la concentration maximale devrait être de 10 μg/m3. Or, dans certaines zones du monde comme l’Afrique du Nord, ce chiffre dépasse régulièrement les 200. En France, elle est à 12 depuis 2005. D’autres pays réussissent à la maintenir sous les 10.

Alors que les pays développés ont pris des mesures pour assainir l’air, de nombreux pays en développement ont pris du retard en privilégiant la croissance économique

détaille Bob O’Keefe, le vice-président du HEI à nos confrères du Guardian.

A l’intérieur de la maison, 2,6 millions de personnes sont mortes à cause de la pollution. Des morts causés par l’utilisation de combustibles solides pour cuisiner ou se chauffer. Mais, ce chiffre est en baisse grâce à Internet. Les gens peuvent désormais savoir comment réduire les risques.

Publié le jeudi 19 avril 2018 à 14:16, modifications jeudi 19 avril 2018 à 12:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !