Santé

Selon une étude, manger des pâtes accélère l’arrivée de la ménopause

C’est une correspondance étonnante mais rien ne prouve encore qu’il y ait un lien entre les deux.

La ménopause et ses impacts

Les études scientifiques permettent parfois de faire des découvertes totalement inattendues. c’est le cas de celle-ci, menée par l’université de Leeds. Les chercheurs ont découvert que les femmes qui mangent le plus de pâtes et de riz sont les mêmes que celles qui ont une ménopause plus tôt. Attention avant de bannir les féculents de votre alimentation. Aucun lien de cause à effet n’a encore été prouvé.

D’un point de vue des chiffres, la différence est importante. L’étude a interrogé 900 femmes de 40 à 65 ans. L’âge moyen de la ménopause était de 51 ans. Mais, en cas de consommation quotidienne de riz/pâtes, il baisse à 49 ans et demi. Celles qui optent en revanche pour les poissons gras gagnent 3 ans sans ménopause. Rien ne prouve l’impact dans un sens ou l’autre pour l’instant. Mais, ces données ne sont pas à prendre à la légère. En effet, une ménopause précoce augmente les risques de maladies cardiaques et d’ostéoporose rappellent nos confrères de Slate. Dans le cas inverse, il existe aussi des liens statistiques avec les cancers du sein, de l’utérus ou de l’ovaire. Mais, il faut regarder les résultats avec prudence insiste Channa Jayasena, endocrinologue à l’Imperial College de Londres.

La limite de ces études est leur incapacité à prouver l’existence d’un lien de causalité entre les habitudes alimentaires et la ménopause précoce. Tant que nous n’obtiendrons pas ce type de preuve, je ne vois aucune raison pour que les personnes changent d’alimentation.

Publié le mercredi 2 mai 2018 à 17:17, modifications mercredi 2 mai 2018 à 14:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !