Santé

Risque élevé d’insuffisance cardiaque après un accouchement

Une étude réalisée aux Etats-Unis pointe le principal danger qui guette les femmes après l’accouchement.

Des chiffres qui ont doublé en 30 ans

C’est une menace invisible et que beaucoup ignorent. En France, les maladies cardiovasculaires sont devenues la première cause de mortalité pendant la grossesse. Aux USA, c’est l’insuffisance cardiaque. Le nombre de décès lié à la grossesse aurait plus que doublé de 1987 à 2011. Et selon la revue médicale, Circulation : Heart Failure, c’est un problème qui prend de l’ampleur même chez les jeunes femmes. 

L’étude a été réalisée de 2001 à 2011 avec 50 millions d’hospitalisations liées à la grossesse. Sur les 5 premières années, les diagnostics d’insuffisance cardiaque ont augmenté de 7,1%. Plus préoccupant, comme le relève Slate, seulement 2 % des hospitalisations liées à la grossesse surviennent dans les six semaines suivant l’accouchement. Mais 60% de celles-ci sont liées à un une insuffisance cardiaque.  Parmi les facteurs de risque on trouve notamment l’hypertension artérielle ou le diabète. Déjà présents chez les femme avant qu’elles ne tombent enceintes, ces facteurs augmentent considérablement les risques. La solution est donc simple insistent les médecins. Une surveillance accrue des femmes dans la période post-accouchement. Celles qui sont à risque bien sûr mais aussi les autres. Et ce suivi doit être renforcé à la sortie de l’hôpital.

Publié le vendredi 27 avril 2018 à 12:42, modifications vendredi 27 avril 2018 à 10:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !