Santé

Qu’est ce que le virus Usutu transmis par le moustique Culex, le plus répandu en France

Virus émergent encore peu connu, Usutu présente des caractéristiques qui le rapproche du virus Zika. Un premier cas d’infection humaine a été détecté en France.

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a annoncé ce vendredi 15 juin, qu’un homme d’une quarantaine d’années aurait été infecté, en 2016, par un moustique. Celui-ci avait piqué des oiseaux migrateurs venus d’Afrique.

Usutu, le prochain Zika ?

Ainsi, il s’agit du premier cas répertorié en France. Le virus Usutu, à l’instar du Zika et du Chikungunya, se transmet à l’homme par le moustique.

 C’est vrai qu’il coche un peu toutes les cases.

Reconnaît Yannick Simonin. Cet enseignant-chercheur à l’Inserm et l’université de Montpellier (dans l’Hérault) vient de rapporter le premier cas en France d’infection humaine par le virus Usutu. Comme bien d’autres avant lui, cet agent pathogène émergent a déjà été identifié en 1959 en Afrique australe, au Swaziland. Alors qu’il n’a jamais beaucoup fait parler de lui, il n’a donc été que très peu étudié jusqu’à présent.

C’est la même chose qu’avec le virus Zika : tant que ces agents circulent sans déclencher de réels problèmes sanitaires, on s’y intéresse peu. Mais Zika nous a appris qu’il fallait être vigilant.

Ainsi, tout a commencé en 2015. Une important mortalité chez les oiseaux a été identifiée autour du Rhône. Les analyses montrent que nombre de ces volatiles sont infectés par Usutu. Dans le même temps, des prélèvements de moustiques sont réalisés sur 7 sites différents en Camargue. Le virus Usutu est en effet connu pour être transmis par la piqûre du moustique le plus commun en France, le Culex pipiens.

Nous ne nous attendions pas vraiment à trouver le virus Usutu étant donné qu’il était encore considéré comme rare en Europe. Mais à notre grande surprise, tous les sites testés se sont révélés positifs. Et nous avons découvert un taux important de moustiques porteurs. Le virus qui est ressorti comme très très présent, c’est Usutu.

14 cas détectés dans le monde.

Ainsi, alors que Usutu circule depuis au moins 2015 en Occitanie, un homme de 39 ans aurait été infecté par un moustique qui avait piqué des oiseaux migrateurs venus d’Afrique. Celui-ci avait été admis en novembre 2016 au service de neurologie de Montpellier pour une soudaine paralysie faciale.

Il est arrivé avec une paralysie faciale. Son côté droit du visage ne pouvait plus bouger. Il avait des fourmis dans tout le corps, du côté droit principalement, et des petits déficits moteurs. Un tableau assez atypique pour une paralysie faciale classique.

A expliqué à France 3 Olivier Sillam, neurologue au CHU de Montpellier.

Après une batterie d’examens, le patient sort de l’hôpital au bout de trois jours sans diagnostic précis. Puis les symptômes finissent par disparaître. Depuis, il est heureusement sorti indemne sans séquelles.

Selon Franceinfo, le virus Usutu n’a, pour l’instant, touché que 14 humains dans le monde. Dont 10 en Italie et trois en Croatie. Or, avec une présence de plus en plus importante du virus, et en considérant que son vecteur, le moustique Culex est le plus prédominant sur le territoire français, il importe maintenant de mieux comprendre et surveiller Usutu.

Publié le samedi 16 juin 2018 à 15:50, modifications samedi 16 juin 2018 à 15:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !