Santé

Des pesticides retrouvés dans des boîtes de céréales

L’association Générations futures a analysé 20 boîtes de céréales achetées dans le commerce. Hormis les mueslis issus de l’agriculture biologique, tous les paquets contenaient des pesticides.

Bisphénol A, résidus de pesticides, phtalates etc. Les perturbateurs endocriniens se cachent partout, y compris dans nos bols de céréales du petit-déjeuner.

Justement, une vingtaine d’échantillons de muesli ont été testés par L’association Générations Futures. 

Pour mener leur enquête, l’association qui soutient une agriculture saine et qui dénonce l’utilisation des pesticides et engrais de synthèse, a parcouru les allées de plusieurs grandes surfaces de la région des Hauts-de-France et a acheté 15 paquets mélanges de céréales non biologiques et 5 paquets de mueslis biologiques. Elle a également pris soin de choisir aussi bien des grandes marques que des marques distributeurs.

Le résultat est sans appel :

Les analyses publiées mardi 11 octobre montrent que 141 résidus de pesticides ont été retrouvés au total, dont 81 sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens.

Des pesticides retrouvés dans des boîtes de céréales

Avec un taux de concentration moyen de 0,177 mg/kg de résidus de produits chimiques quantifiés par échantillon, l’association Générations futures affirme que c’est  « 354 fois la concentration maximale admissible tolérée dans l’eau de boisson pour l’ensemble des pesticides ».

Pour l’association de défense de l’environnement, ce rapport met à nouveau en évidence que la population est exposée à un trop grand nombre de substances chimiques qui s’avèrent être toxiques, soupçonnées de favoriser le développement de cancer et autres troubles de la santé. Certes, si la consommation quotidienne recommandée (de 50 à 100 g de céréales) ne semble pas comporter de dangers pour la santé, l’association s’inquiète des effets sur le long terme.

Nous ne disons pas que les gens vont être malades en consommant du muesli, mais qu’il est anormal de commencer sa journée par un cocktail de perturbateurs endocriniens qui peuvent notamment avoir des effets sur le fœtus pour les femmes enceintes.

A expliqué le porte-parole de l’association, François Veillerette, qui appelle les céréaliers à modifier leur mode de stockage.

Souvent, pour protéger les graines entreposées dans les silos ou les conteneurs, les céréales sont saupoudrées d’insecticides.

Face à ces inquiétudes, l’association Générations futures a adressé un courrier à tous les fabricants de ces céréales pour les inciter à s’approvisionner en blé et fruits secs issus de l’agriculture biologique.

Quand on découvre dans un seul paquet jusqu’à 13 résidus de pesticides, on peut dire que les entreprises ont une marge de progrès

A estimé François Veillerette.

Publié le mercredi 12 octobre 2016 à 16:57, modifications mercredi 12 octobre 2016 à 15:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !