Santé

Perturbateurs endocriniens: Quels risques pour la santé?

Ils sont partout depuis une cinquantaine d’années et influent de plus en plus sur notre santé et celle de nos enfants. Mais que sont ces fameux perturbateurs endocriniens et que risquons-nous?

Les perturbateurs endocriniens sont des composés chimiques qui interfèrent avec le bon fonctionnement du système endocrinien, c’est-à-dire l’ensemble des organes (glandes endocrines) qui possèdent une fonction de sécrétion d’hormones, tels que le pancréas, la thyroïde, l’hypophyse et les surrénales. Ils altèrent l’efficacité des hormones, ainsi que leur production endogène.

Ces substances peuvent être trouvées dans de nombreux aliments, notamment les produits alimentaires transformés, les produits cosmétiques, les produits d’hygiène, les pesticides et même l’air que nous respirons.

Risques pour la santé

Actuellement, plusieurs équipes de scientifiques du monde entier travaillent sur les effets de la présence de perturbateurs endocriniens dans notre corps. Lors de ces études, il a déjà été démontré que l’action de ces composés a des répercussions sur le système reproducteur de la personne et ses descendants. Ils provoquent une détérioration de la qualité du sperme, des problèmes de stérilité, des naissances prématurées, un développement fœtal tardif, une puberté précoce et l’augmentation de malformation d’organes génitaux chez les nouveau-nés.

Ils peuvent également provoquer des changements dans notre métabolisme, augmentant le risque d’obésité, de diabète et l’apparition du cancer du sein, des testicules, de la prostate et des ovaires.

Effet cocktail

En raison de la quantité et de la variété des produits chimiques avec lesquels nous interagissons dans l’environnement, l’une des principales questions qui restent sans réponse est l’effet cocktail – l’impact que la combinaison de ses nombreux composés peut avoir sur la santé.

William Bourguet du Centre de biochimie structurale/Inserm et Patrick Balaguer de l’Institut de recherche en cancérologie de Montpellier ont été les premiers à confirmer l’existence de ce mécanisme.

Publié le jeudi 25 février 2016 à 11:22, modifications jeudi 25 février 2016 à 10:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !