Santé

Obésité : le Premier ministre des Tonga défie les autres dirigeants des îles Pacifique à un concours de perte de poids

Akilisi Pohiva, chef du gouvernement tongien, estime que les leaders devraient diriger en étant exemplaires. Il invite donc ses homologues à affiner leur taille, avant d’insuffler cet état d’esprit à leurs populations respectives. Une invitation à la mesure du problème de santé publique, explique-t-il.

Le Premier ministre des Tonga a tenu ses propos lors d’une interview avec le Samoa Observer. Akilisi Pohiva s’exprimait au sujet de l’obésité infantile et des maladies non transmissibles (MNT). En effet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirmait dans un rapport paru en 2015 que 9 des 10 nations les plus touchées par la surcharge pondérale se trouvaient dans les îles du Pacifique. Une conséquence du changement des habitudes alimentaires des Îliens, qui traditionnellement se nourrissaient pourtant de façon saine.

Le Premier ministre des Tonga est lucide

Aussi, l’observation de l’OMS n’a pas échappé au leader des Tonga.

Les MNT et de l’obésité infantile ont tout à avoir avec nos habitudes alimentaires et notre style de vie. C’est un problème complexe pour les îliens du Pacifique.

A-t-il par exemple rappelé à son auditoire.

Avant d’expliquer que l’impact de l’obésité est un sujet récurrent dans la région. Cependant, aucune des mesures prises jusque là ne vient inverser l’augmentation des cas de surcharge pondérale. Par conséquent, alors que l’espérance de vie passe de 71 à 68 ans à Tonga, Akilisi Pohiva s’est fendu de cette sortie étonnante.

La Proposition de Tonga aux autres îles du Pacifique

De fait, il est temps, selon lui, d’inspirer en partant du sommet.

(…) Je leur (aux dirigeants) ferai une proposition lors du Forum des îles du Pacifique la semaine prochaine. Nous devrions tous nous lancer dans une compétition de perte de poids, une année entière. De cette façon, lorsque nous nous rencontrerons l’année suivante, nous nous pèserons et ainsi on verra lequel d’entre nous a le plus perdu de poids.

Commençait-il, interpellant ses homologues.

Toutefois, l’homme fort des Tonga a tenu à apporter une précision. Car pour lui, la perte de poids est moins une finalité qu’une conséquence. En effet, l’objectif d’Akilisi Pohiva est d’induire un meilleur état d’esprit, de même que l’adoption d’une hygiène de vie et d’habitudes alimentaires saines.

Une fois que les dirigeants auront réévalué leur état d’esprit, ils seront déterminés à porter leurs populations à atteindre cette même mentalité.

A-t-il enfin conclut.

Publié le jeudi 16 août 2018 à 12:02, modifications vendredi 17 août 2018 à 14:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !