Santé

Comment se protéger face au moustique tigre, de retour en France ?

Moustique tigre : ce qu'il faut savoir sur l'insecte de retour en France.

Le moustique tigre a fait son retour en France en même temps que le beau temps et 42 départements ont été placés en vigilance rouge. Découvrez les étapes à suivre si vous faites face à un moustique tigre.

Le moustique tigre a fait son arrivée en France en 2014. Porteur de virus, il a l’an dernier transmis celui du chikungunya à 17 personnes dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Alors que le beau temps est revenu la semaine dernière dans l’Hexagone, l’insecte a lui aussi fait son retour.

42 départements français ont d’ailleurs été placés en vigilance rouge le jeudi 26 avril, ce qui signifie que l’insecte y est implanté et actif. Par rapport à l’an dernier, 9 départements supplémentaires sont donc en alerte maximale. La majorité des départements concernés se trouve dans la moitié sud de la France. Les services de santé du gouvernement ont également placé 9 départements en vigilance orange.

D’après un sondage mené par l’Ifop pour le site Vigilance-Moustiques, 43% des habitants des départements en vigilance rouge ne sont pas capables de reconnaître le moustique tigre. Par ailleurs, 35% ne savent même pas qu’il est présent dans leur département. Découvrez les principales choses à savoir sur cet insecte redouté.

Comment empêcher le moustique tigre de proliférer ?

L’insecte est facile à reconnaître grâce à ses rayures noires et blanches, présentes sur son corps et ses pattes. Il peut être porteur de virus comme la dengue, le zika ou encore le chikungunya. Le moustique tigre ne mesure que quelques millimètres. Pour transmettre un virus, le moustique-tigre doit d’abord avoir piqué une personne porteuse.

Pour réduire le risque de présence de l’insecte, il est nécessaire de veiller à ce qu’il n’y ait pas d’eaux stagnantes dans les environs. Quelques millilitres d’eau lui suffisent pour proliférer. Il peut donc facilement se réfugier dans une gouttière bouchée, une soucoupe ou un arrosoir pour pondre des centaines d’oeuf.

Stéphane Robert, président du site Vigilance-Moustiques, a expliqué à franceinfo qu’il était important de déclarer la présence d’un moustique tigre. Il est notamment possible d’en envoyer une photo sur le site spécialisé ou à un organisme agréé. Cela permettra aux pouvoirs publics d’agir mais également de connaître précisément les lieux de prolifération de l’insecte. Stéphane Robert a déclaré à propos des mesures prises lorsqu’une déclaration est faite :

Il y a une lutte antivectorielle. On bombarde d’insecticide. On fait attention à ce que les moustiques-tigres ne transmettent pas les virus dont ils sont porteurs.

Début 2016, l’OMS révélait que le virus Zika pouvait toucher l’Europe. Cela fut bien le cas lors de la saison estivale, qui marque l’arrivée des moustiques. Entre juin 2015 et mars 2017, 1141 cas d’infection furent déclarées en France, ce qui correspond aux chiffres les plus élevés en Europe à cette période.  Il est donc nécessaire de signaler la présence de ces insectes pour éviter tout risque de propagation. Par ailleurs, si vous constatez des rougeurs et démangeaisons inhabituelles ou que vous avez de la fièvre suite à une piqûre, veillez à consulter un médecin.

Publié le samedi 28 avril 2018 à 10:21, modifications samedi 28 avril 2018 à 10:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !