Santé

L’obésité dans le monde est en constante augmentation…

Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme

L’obésité est devenue un véritable problème de société. Et les choses ne s’arrangent pas, bien au contraire ! En effet, le nombre d’obèses a plus que doublé depuis 1980, dans 73 pays. Et le plus grave, c’est que ce nombre est en constante augmentation. De ce fait, on observe évidemment un accroissement des maladies liées au surpoids dans le monde entier…

Il est temps de tirer la sonnette d’alarme et de faire comprendre aux populations à quel point le surpoids peut être dangereux. C’est en tout cas l’objectif d’une étude qui a été publiée ce lundi 12 juin dans la revue médicale américaine New England Journal of Medicine. Cette étude a été également présentée lors d’une conférence à Stockholm.

Des chiffres alarmants

En 2015, on ne compte pas moins de 108 millions d’enfants et 603 millions d’adultes qui souffrent d’obésité. Autant dire que les chiffres sont plus qu’inquiétants ! Car l’obésité pédiatrique et est en constante augmentation, ce qui inquiète énormément les spécialistes et les professionnels de la santé. D’autant plus que l’accroissement de l’obésité infantile est plus rapide que celui de l’obésité adulte.

On parle de surpoids lorsque l’IMC, est supérieur à 24.5. Pour rappel, l’IMC, c’est l’indice de masse corporelle. Il est calculé en divisant le poids par la taille au carré. Lorsque cet indice est trop élevé, on parle de surpoids. Et lorsqu’il dépasse 30, on parle alors d’obésité.

De nombreux décès dans le monde

L’obésité est liée à environ quatre millions de décès dans le monde, en 2015. Car l’obésité est responsable de certaines maladies cardiovasculaires. Ces dernières sont bien plus fréquentes depuis les années 1990, ce qui correspond à l’accroissement de l’obésité dans le monde.

L’étude publiée concerne 195 pays, et montre qu’il y a un véritable problème de santé publique en lien avec l’obésité des populations. Les chercheurs parlent carrément de crise de société… Voici ce que le docteur Christopher Murray, directeur de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) à l’Université de Washington à Seattle, un des co-auteurs de l’étude, a expliqué :

Les personnes qui ne font pas attention à un gain de poids le font à leurs risques et périls: ils risquent d’avoir une maladie cardio-vasculaire, du diabète, un cancer et d’autres pathologies mettant la vie en danger.

Il serait sans doute temps de communiquer sur le dangers de l’obésité

Publié le mardi 13 juin 2017 à 11:33, modifications mardi 13 juin 2017 à 9:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !