Santé

La liste noire des médicaments sans ordonnance selon 60 millions de consommateurs

Le magazine “60 millions de consommateurs” a dévoilé aujourd’hui, 14 novembre 2017, sa liste des pires médicaments parmi les plus vendus. Toux, mal de gorge, troubles intestinaux, préparez-vous pour un voyage au pays dangereux de l’auto-médication.

La revue 60 millions de consommateurs, dans son numéro hors-série paru ce jour, passe au crible les 62 médicaments les plus vendus dans l’hexagone. L’étude a été faite sous le contrôle du pharmacologue reconnu, le professeur Jean-Paul Giroud, et de Hélène Berthelot, pharmacienne.

Il en ressort que seulement 21% des médicaments sont à privilégier (13 au total) ! Notre bon vieux Vicks Vaporub en fait partie, tout comme le Gaviscon (anti-reflux) , l’Imodiumcaps (anti-diarrhéique), le Forlax (anti-constipation), le Maalox sans sucre (contre les douleurs gastriques) et le Xolaam, son jumeau méconnu (mais pas diabolique) qui est vendu 2 fois moins cher.

Leur rapport bénéfice/risque est favorable

Indique la revue.

Pour un autre tiers des 62 médicaments, ils ont été classés “faute de mieux” car ils ont une faible efficacité et peu ou pas d’effets secondaires. Traduisez : ils ne servent à rien.

1 médicament sur 2 est à proscrire

Là où il est bon de s’attarder, c’est sur les 28 médicaments, soit 1/2 environ, qui sont à proscrire. Le terme est fort, mais il l’est autant que leur dangerosité.

Leur rapport bénéfice/risque étant défavorable en automédication

Affirme 60 millions de consommateurs.

Connaissez-vous les champions toutes catégories du danger ? Et bien ce sont les traitements anti-rhume comme : l’ Actifed Rhume, le Nurofen Rhume et le DoliRhume, pour la bonne et simple raison qu’ils présentent 3 principes actifs très puissants. Un vasoconstricteur, un antihistaminique et l’ibuprofène ou le paracétamol, en font un cocktail plutôt détonnant. Le premier vous débouche le nez, le deuxième stoppe votre écoulement nasal, et le troisième vous enlève vos céphalées, douleurs et fièvre.

Sur le papier, ça fait rêver quand on est enrhumé n’est-ce pas ? Oui mais voilà, le fait que ces médicaments soient tout-en-un les rendent extrêmement dangereux car ils favorisent le surdosage, et par conséquent des effets indésirables gravissimes comme des vertiges, ou pire : des accidents vasculaires cérébraux ou des accidents cardio-vasculaires.

Pour le Pr Giroud,

Ils devraient être retirés du marché

60% des médicaments pour la toux à proscrire

Un seul sirop est à privilégier en 2017 ! Les dérivés opioïdes (efficaces sur les toux sèches) n’étant plus disponibles sans ordonnance, très peu de sirop utiles ont subsisté.

C’est l’hécatombe par rapport à l’étude que nous avions réalisée en 2015, où il y avait 35 % de médicaments à privilégier et seulement 50 % à proscrire

Bémol aussi pour les pastilles pour la gorge, car elles sont bourrées d’anti-inflammatoires comme le Strefen qui présente un risque d’hémorragie digestive.

Attention aussi aux fluidifiants bronchiques, qui non seulement sont source d’allergies et d’irritations du tube digestif, mais en plus sont inefficaces.

Le constat est sans appel, et la sanction risque d’être lourde pour ces grands noms du médicament sans ordonnance. La prochaine fois que vous êtes enrhumés, pensez-y à deux fois avant de foncer à la pharmacie pour vous auto-médiquer !

Publié le mardi 14 novembre 2017 à 18:38, modifications mardi 14 novembre 2017 à 18:38

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top