Santé

L’IMC bientôt remplacé par l’IVC ?

Des chercheurs proposent de parler d'Indice de Volume Corporel

Vous connaissez tous bien évidemment l’IMC. Mais si, l’Indice de Masse Corporelle qui permet de savoir si oui ou non nous sommes en surpoids. Et bien figurez-vous que très bientôt, cet indice pourrait disparaître et être remplacé par l’IVC, c’est-à-dire l’Indice de Volume Corporel. Alors qu’est-ce que ça veut dire ? On vous en dit un peu plus !

L’IMC : Un célèbre système de mesure

l’Indice de Masse Corporelle est très célèbre, et surtout très utilisé. Plutôt connu sous le nom d’IMC, on l’utilise dans le monde entier, pour évaluer notre santé pondérale en fonction de notre poids et de notre taille. L’IMC permet d’établir très rapidement la masse corporelle d’un individu, et donc de définir si ce dernier est ou non en surpoids.

L’IMC est une méthode de calcul qui a été mise au point par Adolphe Quételet. Il s’agit de diviser le poids en kilos par la taille. En fonction du résultat, on peut déterminer si la personne doit ou non perdre du poids. Voici le tableau de lecture de l’Indice de Masse Corporelle, qui permet de repérer la corpulence d’un homme.

En 1997, l’OMS a défini l’IMC comme indice de mesure officiel pour déterminer les risques de surpoids. Les personnes qui sont en surpoids ont donc un IMC qui dépasse 25. Ceux dont l’indice dépasse 30 sont considérés comme obèses. Et ceux qui sont en dessous de 18 sont maigres. Voilà donc comment nous classons depuis 20 ans les masses corporelles des hommes dans le monde.

Mais il semble que cet indice soit en réalité très limité. Et c’est pour cette raison que des chercheurs américains proposent de remplacer l’Indice de Masse Corporelle par l’IVC, c’est-à-dire l’Indice de Volume Corporel

Un nouvel indice de mesure

Vous l’aurez compris, l’Indice de Masse Corporelle compare le poids à la taille. Mais selon ces chercheurs américains, il faut prendre en compte d’autres critères pour évaluer le poids idéal d’une personne. Ils ont donc imaginé un nouvel indice qui prend en compte d’autres facteurs comme par exemple la masse musculaire, la masse graisseuse, ou encore le sexe de l’individu. Ils souhaitent également prendre en compte le volume abdominal ou encore le rapport taille-hanche. L’IVC est donc bien plus complexe que l’IMC !

Et l’IVC comporte bien des avantages. Car non seulement il est bien plus précis que l’Indice de Masse Corporelle, mais en plus, il permettrait de déterminer des risques comme le développement de maladies cardiaques ou encore de diabète, qui peuvent résultater du surpoids.

Car il faut bien savoir qu’une personne très musclée peut peser autant qu’une personne en surpoids, mais les risques ne sont bien évidemment pas les mêmes. Or, avec l’IMC, ces différences ne sont absolument pas prises en compte : le sportif sera tout de même considéré en surpoids. Et pourtant, les risques pour sa santé sont moindres !

Les mesures sont donc bien évidemment plus complexes à élaborer, mais certains chercheurs ont déjà proposé une application, disponible sur l’Apple store, permettant à tout le monde de calculer son IVC. Peut-être est-ce bel et bien la fin de l’IMC !

Publié le mardi 23 mai 2017 à 14:54, modifications mardi 23 mai 2017 à 12:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire