Santé

Le lien entre l’acné et la pollution enfin prouvé !

L’acné pourrait en partie être expliquée par la pollution… Une étude réalisée avec des dermatologues le prouve. Les résultats sont assez édifiants !

Voici une étude qui a été menée auprès de 800 dermatologues, qui risque d’en intéresser plus d’un. En effet, il semble qu’il y ait un véritable lien entre le développement de l’acné et la pollution. L’idée de cette étude est de comprendre pourquoi les hommes et les femmes qui vivent en ville souffrent de plus en plus de problèmes de peau. Et le lien entre la pollution et l’acné ne semble finalement pas si difficile à prouver…

En effet, si la pollution n’est bien évidemment pas la seule responsable de l’acné, il semble qu’elle y participe en grande partie. Contrairement à certaines idées reçues ! Cette étude permet de prouver à quel point le lien est évident…

On vous explique tout !

L’acné d’adulte, un véritable problème de société

Et oui, c’est un fait : de nombreux adultes souffrent de ce qu’on appelle l’acné d’adulte. Les cabinets de dermatologie en sont conscients, et les médecins tirent la sonnette d’alarme. Car c’est un problème relativement récent, qui était plutôt réservé aux adolescents il y a encore quelques années. Alors comment expliquer ces crises d’acné très sévères qui touchent les adultes, et notamment les femmes ?

Et bien il semble que finalement les causes soient bel et bien connues de tous. On sait ainsi que le cycle hormonal entre en jeu : les femmes, à certaines périodes de leur cycle, ont davantage de problèmes de peau, ce n’est pas un scoop ! On sait également qu’il y a un facteur génétique, certains étant plus sensibles que d’autres aux problèmes acnéiques. L’alimentation joue également un rôle important, car manger trop gras et trop riche a des conséquences sur la bonne santé de la peau. De même, le stress joue un rôle important dans les problèmes de peaux et notamment d’acné.

Mais ce n’est pas tout ! Cette fois, on nous prouve que la pollution est en partie responsable de certains problèmes de peau. Car oui, la pollution maltraite notre épiderme au quotidien ! Et ce sont notamment les pics de pollution qui sont dans la ligne de mire des spécialistes. Ces derniers démontrent en effet que ces pics de pollution ont des conséquences sur la santé de notre peau.

Une étude scientifique aux conclusions intéressantes

Les 800 dermatologues qui ont participé à cette étude ont permis de démontrer plus ou moins directement le lien entre l’acné et la pollution. Ainsi, entre 2012 et 2014, il y a eu 60 000 consultations dermatologiques à Pékin, en Chine. Toutes ces consultations ont fait l’objet d’une cartographie, afin de découvrir d’où viennent précisément les patients. Ainsi, il a été possible de faire un parallèle avec l’évolution de la concentration des polluants dans l’air de la capitale chinoise.

Et les résultats sont édifiants ! En effet, chaque fois que le taux de dioxyde d’azote et de particules fines franchit un palier (et qu’il y a donc pic de pollution), le nombre de consultations pour des problèmes d’acné adulte augmente. Le lien semble donc véritablement établi entre les pics de pollution et la hausse de l’acné.

Un lien déjà établi il y a longtemps

Ce n’est pas la première fois que les spécialistes de la peau démontrent qu’il y a un lien entre l’acné et la pollution. D’ailleurs, Dominique Moyal, directrice scientifique adjointe La Roche-Posay international, a récemment expliqué que cette étude ne faisait finalement que conforter l’hypothèse selon laquelle la pollution entraîne des problèmes de peau.

L’Oréal également avait mené une étude à ce sujet. Cette dernière avait prouvé qu’un environnement pollué augmentait la production de sébum des peaux grasses. C’est donc un fait : les polluants ont un impact direct sur le squalène, un lipide présent dans le sébum. Ce dernier s’oxyde à leur contact, provoquant inflammation et formation de comédons. Et donc, l’apparition de l’acné

On ne pensait peut-être pas que la pollution pouvait être à l’origine de nos problèmes de peau, et pourtant, c’est bel et bien une réalité ! Et l’acné n’est pas le seul problème de peau lié à la pollution. En effet, d’après les spécialistes, ceux qui ont la peau sèche peuvent non seulement avoir de l’acné, mais peuvent également souffrir de sécheresse encore plus importante.

Bref, il faut impérativement prendre soin de sa peau, et encore plus quand on vit en ville, dans une zone polluée. Comment faire ? Les spécialistes ont expliqué ce qu’il fallait faire pour protéger sa peau, notamment lorsqu’il y a des pics de pollution.

Une routine de soins précise

Ainsi, ce qui est essentiel c’est de prendre soin de l’épiderme en le nettoyant le matin et le soir, mais sans l’agresser. Il faut éviter de décaper sa peau avec des gommages, même si un gommage doux peut éventuellement être envisagé une fois par semaine. Mais il ne faut surtout pas fragiliser sa peau, et encore moins lorsqu’elle est agressée par la pollution.

D’autant plus que la pollution n’est pas le seul agresseur, bien au contraire. La peau a d’autres ennemis, comme le soleil ! Car c’est la mode de bronzer, de trop bronzer. Et l’acné adore le soleil, contrairement à certaines idées reçues. Alors le cocktail de l’été entre le bronzage intensif et la pollution est explosif ! Du coup, à la rentrée de septembre, les problèmes liés à l’acné d’adulte augmentent radicalement…

L’idée est donc de protéger sa peau avec une crème solaire bien évidemment. On ne le répète jamais assez, mais c’est très important, y compris pour les adultes. Il faut plutôt choisir une crème avec filtres antioxydants, non comédogène et avec une texture légère et non grasse. Et surtout, le soir, de bien nettoyer sa peau pour éviter de laisser les produits stagner à la surface, et s’enfoncer profondément dans les pores…

Donc oui, la pollution est mauvaise pour la peau. Certes, elle n’est pas la seule responsable de l’acné d’adulte, mais elle explique en partie l’augmentation des patients dans les cabinets de dermatologie ces dernières années. Peut-être qu’en en prenant conscience, les hommes et les femmes qui vivent en ville pourront adopter une nouvelle routine quotidienne pour protéger leur peau

Publié le lundi 24 juillet 2017 à 12:33, modifications lundi 24 juillet 2017 à 8:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !